NUCLÉAIRE. LE REDÉMARRAGE DE FLAMANVILLE REPORTÉ POUR LA ÉNIÈME FOIS

Le redémarrage du réacteur 2 de Flamanville est reporté au 30 novembre 2020. Un nouveau délai, dû à une fuite au niveau d’une pièce qui permet d’effectuer des mesures au niveau du réacteur.

Le réseau de transport électrique (RTE) comptait sur le redémarrage de Flamanville avant mi-novembre « à la fois pour l’équilibre national et local dans le Grand Ouest » en matière d’approvisionnement en électricité. Il faudra faire sans.

Le redémarrage du réacteur 2 vient d’être reporté au 30 novembre 2020, tandis que le réacteur 1 ne sera pas reconnecté au réseau avant le 31 janvier 2021. Des dates qui peuvent toutefois être encore repoussées, en fonction des aléas techniques rencontrés.

10 janvier 2021, date butoir pour Fla 2

Pour le réacteur 2, « nous avons détecté une fuite au niveau d’une buselure (pièce), qui permet de prendre des mesures au niveau du réacteur, explique EDF. Cela ne présente pas de menace pour la sûreté ni pour la radioprotection, mais nous devons la réparer avant l’opération de divergence. »

La pression pour le redémarrage de ce réacteur, stoppé pour sa troisième visite décennale depuis le 10 janvier 2019, est importante : un arrêt de tranche ne peut excéder deux ans, sauf prorogation accordée par le ministère de tutelle.

Par conséquent, toutes les équipes sont mobilisées, ce qui entraîne un retard de planning pour le réacteur 1, arrêté depuis le 18 septembre 2019.

Par Liza MARIE-MAGDELEINE, publié le 05/11/2020 à 20h47

Photo en titre : La centrale nucléaire de Flamanville dans le Cotentin. | ARCHIVES STÉPHANE GEUFROI, OUEST-FRANCE

https://www.ouest-france.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin-50100/nucleaire-le-redemarrage-de-flamanville-reporte-pour-la-enieme-fois-7041680