BELGIQUE : LA SORTIE DU NUCLÉAIRE VA SE FAIRE « DE FAÇON INTELLIGENTE »

« Nous allons nous y prendre de façon intelligente » pour gérer la sortie du nucléaire en 2025, a promis à la Chambre le Premier ministre Alexander De Croo, confirmant qu’une évaluation approfondie serait élaborée au plus tard pour novembre 2021.

La direction d’Engie Electrabel a rencontré mardi après-midi les représentants du personnel pour annoncer son intention d’arrêter tous les investissements liés à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires après 2025.

Cette décision a suscité de nombreuses questions des députés jeudi en séance plénière de la Chambre. « Que fait-on entre 2025 et 2030 pour assurer la sécurité d’approvisionnement, pour éviter que la facture d’électricité explose, pour ne pas rejeter des milliers de tonnes de CO2 de plus dans l’atmosphère ? », s’est interrogé Georges Dallemagne (cdH), jugeant que les alternatives ne seraient pas prêtes d’ici cinq ans.

Samuel Cogolati (Écolo) a appelé à la mise en place immédiate d’un « plan social »: « les nouvelles opportunités ne doivent pas s’écrire sans les travailleurs de Tihange et de Doel », a-t-il estimé. « Nous devons mobiliser dès maintenant tous les moyens pour accompagner la reconversion des travailleurs du secteur nucléaire », a renchéri Malik Ben Achour (PS).

Un monitoring des prix

Le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) a assuré que la sortie du nucléaire serait gérée « de façon intelligente, avec une attention sur la sécurité d’approvisionnement et les factures ».

« Nous allons assurer un monitoring constant des prix et de la capacité. (…) Au plus tard pour novembre 2021, une évaluation approfondie sera réalisée. S’il devait apparaître qu’un problème inattendu se pose, le gouvernement prendra les mesures qui s’imposent. C’est dans l’accord de gouvernement. » Et de conclure : « le report sans cesse d’un calendrier déjà décidé ne nous aide pas lorsqu’il faut faire des choix pour l’avenir. »

« Nous allons le faire de manière ordonnée tant sur l’aspect technique que social », a ajouté la ministre de l’Énergie Tine Vander Straeten (Groen). L’administration fédérale prendra en charge le travail d’évaluation avec le Bureau fédéral du plan. Les travaux déjà réalisés par la Creg (Commission de régulation de l’électricité et du gaz) ont été transmis, a-t-elle précisé.

En fin de séance, la majorité a confirmé le rejet d’une proposition de résolution de la N-VA relative à une éventuelle sortie limitée du nucléaire après 2025.

Publié le 19 novembre 2020

Photo en titre : Belga / Benoît Doppagne

https://fr.metrotime.be/2020/11/19/must-read/la-sortie-du-nucleaire-va-se-faire-de-facon-intelligente/