CONFINEMENT : DES VIGIES CONTRE LES ARMES NUCLÉAIRES À DIJON

Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires a remplacé sa vigie mensuelle aux environs du CEA Valduc par de brèves actions à Dijon.

Communiqué du Collectif Bourgogne-Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires du 17 novembre 2020 :

Dixième vigie citoyenne mensuelle concernant le CEA-Valduc
Les armes nucléaires illégales en droit international

En raison du confinement Covid-19, la 10ème vigie citoyenne mensuelle prévue à Moloy ce 17 novembre, aux portes du site CEA de Valduc (Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives) pour sensibiliser et interpeller les salariés quittant leur travail, a été remplacée par deux courtes vigies à Dijon.

Les lanceurs d’alerte du ‘Collectif Bourgogne-Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires’, munis de leurs masques et de leurs attestations de déplacement dérogatoires, ont profité de leurs achats de première nécessité ou de leur activité physique à Dijon pour faire valoir leur cause.

L’action a eu lieu à l’occasion de la deuxième « journée nationale contre la réintoxication du monde« , destinée à lutter contre les projets destructeurs de l’environnement, la première journée nationale ayant eu lieu le 17 juin dernier.

À l’occasion de leurs courses, ils ont pu acheter et envoyer au Directeur du CEA Valduc un masque chirurgical symbolique lui permettant de se protéger du tritium, hydrogène radioactif rejeté par le site du CEA.

L’historique des actions du Collectif depuis le début des actions à Dijon et Valduc en 2014 (courriers, communiqués de presse, dépliants, expositions et comptes rendus d’actions) est en ligne sur https://www.irnc.org/IRNC/Textes/2724

Les armes nucléaires illégales au regard du droit international

90 jours après la 50ème ratification du TIAN (Traité sur l’interdiction des armes nucléaires) par le Honduras, acquise le 24 octobre 2020, l’interdiction des armes nucléaires sera la norme du droit international à partir du 22 janvier 2021. Selon les termes du Traité, il sera illégal pour les États parties de « mettre au point, tester, produire, acquérir, posséder, stocker, utiliser ou menacer d’utiliser des armes nucléaires ». Bien sûr, les 9 puissances nucléaires vont garder un temps leur arsenal, mais le TIAN va exercer une forte pression diplomatique, juridique, financière et éthique sur les États possesseurs d’armes nucléaires.

La reconversion des personnels du CEA affectés aux activités militaires va bientôt devoir s’imposer, et plus elle sera anticipée, moins elle sera difficile.

Mettre en œuvre le vœu d’Albert Camus

Le 8 août 1945, deux jours après l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima, un jour avant qu’une seconde bombe ne soit lancée sur Nagasaki, Albert Camus écrivait dans Combat : « La civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie. (…) Déjà, on ne respirait pas facilement dans un monde torturé. Voici qu’une angoisse nouvelle nous est proposée, qui a toutes les chances d’être définitive. (…) Devant les perspectives terrifiantes qui s’ouvrent à l’humanité, nous percevons encore mieux que la paix est le seul combat qui vaille d’être mené. Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison ».

L’action menée par le ‘Collectif Bourgogne Franche Comté pour l’abolition des armes nucléaires’ s’inscrit dans le cadre de la ‘Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires’ (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons – ICAN), lauréate du prix Nobel de la paix 2017, et dans la suite de l’interdiction internationale des armes biologiques (1972), des armes chimiques (1993), des mines antipersonnel (1997), et des bombes à sous-munitions (2008).

La prochaine vigie est prévue le vendredi 18 décembre 2020, rejoignez-nous !

Par « Le collectif Bourgogne Franche-Comté pour l’abolition des armes nucléaires », abolitiondesarmesnucleaires@orange.fr

Publié le 19/11/2020 à 10h49

https://www.infos-dijon.com/news/opinion/autres/confinement-des-vigies-contre-les-armes-nucleaires-a-dijon.html