“DÉPEÇAGE”, “BRICOLAGE”… LA RÉORGANISATION D’EDF CRITIQUÉE A L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Les partis d’opposition à l’Assemblée nationale ont vertement critiqué le projet « Hercule » de réorganisation d’EDF. Ce projet prévoit de créer un « EDF bleu » public, comprenant notamment le nucléaire, et un « EDF vert« , coté en Bourse, incluant les énergies renouvelables.

À l’Assemblée nationale, les principales formations d’opposition ont tiré à boulets rouges sur le projet « Hercule » de réorganisation d’EDF. Des députés des groupes socialiste, Les Républicains, La France insoumise et Liberté et Territoires se sont joints à une conférence de presse des élus communistes pour s’opposer à ce projet qu’ils jugent nuisible pour la souveraineté énergétique de la France et la pérennité du groupe. Le communiste Sébastien Jumel s’est élevé contre un « bricolage entre le gouvernement et la commission européenne » et « une opération de dépeçage de l’opérateur historique » EDF, visant à en privatiser « ce qui est juteux« .

L’insoumis Adrien Quatennens a fustigé un « processus de déconstruction patient, méthodique » qui se traduirait, selon Marie-Noëlle Battistel (PS), « au pire par la privatisation d’EDF, au mieux par sa fragilisation extrême« . Julien Aubert, pour LR, a mis en cause un projet « produit d’arrière-pensées financières« , qu’il a assimilé à un jeu de Lego, avec des pièces « que l’on assemble au gré de marchandages ou d’accords« . Le projet « Hercule » de réorganisation du groupe EDF prévoit de créer un « EDF bleu » public, comprenant notamment le nucléaire, et un « EDF vert« , coté en Bourse, incluant les renouvelables. Une filiale « EDF Azur » pourrait aussi être créée pour les actifs hydroélectriques.

>> À lire aussi – Vers un mariage entre Engie et EDF ?

Ces perspectives inquiètent les syndicats, qui y voient un risque de démantèlement. La secrétaire d’État à la Biodiversité Bérangère Abba, interrogée lors de la séance des questions au gouvernement mardi, a souligné « l’attachement du gouvernement » à « ne pas déstabiliser cette entreprise » dans les négociations qui ont lieu « en ce moment« .

>> Notre service – Faites des économies sur vos factures d’électricité et de gaz avec notre comparateur Énergie

« Il nous faut retrouver un équilibre économique tout en dégageant une nouvelle perspective industrielle, et ceci en ayant la plus grande attention aux salariés« , a-t-elle ajouté.

Publié le 08/12/2020 à 16h54

Photo en titre : Wikimedia Commons

https://www.capital.fr/entreprises-marches/depecage-bricolage-la-reorganisation-dedf-critiquee-a-lassemblee-nationale-1388062