UN SOUS-MARIN NUCLÉAIRE AMÉRICAIN EMPRUNTE LE DÉTROIT D’ORMUZ

Un sous-marin nucléaire américain a emprunté lundi le détroit d’Ormuz, dans une nouvelle démonstration de force dirigée vers l’Iran à l’approche de l’anniversaire de la mort du général iranien Kassem Soleimani, tué par un drone américain.

L’USS Georgia peut être équipé de 154 missiles de croisière Tomahawk et transporter 66 soldats des forces spéciales, a indiqué dans un communiqué l’US Navy qui ne divulgue d’habitude pas la présence de ses submersibles dans le monde. Le communiqué est illustré de photos montrant l’USS Georgia ayant fait surface, escorté des croiseurs USS Port Royal et USS Philippine Sea, dans ce détroit stratégique que l’Iran menace régulièrement de bloquer. La présence dans la région du Georgia, « démontre l’engagement des États-Unis (…) à assurer la sécurité des voies maritimes grâce à un large éventail de capacités qui leur permettent de rester prêts à se défendre contre toute attaque à tout moment« , a prévenu la marine américaine.

Les responsables militaires américains craignent une attaque iranienne pour venger le puissant général iranien Kassem Soleimani, assassiné le 3 janvier 2020 lors d’une attaque de drone américain près de l’aéroport de Bagdad.

Dans un entretien téléphonique avec quelques journalistes dimanche, le chef des forces américaines au Moyen-Orient, le général Frank McKenzie, a prévenu que les États-Unis étaient « prêts à réagir » si l’Iran les attaque. Cet anniversaire va coïncider avec une réduction des effectifs militaires américains en Irak, et le Pentagone a multiplié les démonstrations de force ces dernières semaines pour dissuader les adversaires des États-Unis.

Deux bombardiers américains B-52, capables de transporter des armes nucléaires, ont survolé la région du Golfe le 10 décembre et le porte-avions USS Nimitz croisait fin novembre dans les eaux du Golfe. Dimanche, une salve de roquettes a visé l’ambassade américaine à Bagdad, causant des dégâts matériels sans faire de victime. Cette attaque est la troisième contre des installations militaires et diplomatiques américaines depuis qu’une trêve en octobre, avec des factions irakiennes pro-Iran, avait mis fin à une année d’attaques contre des installations étrangères à travers l’Irak.

Par AFP, publié le 21 décembre 2020 à 19h24

Photo en titre : Un homme se tient sur la côte face au golfe d’Oman, le 15 juin 2019, au large de l’émirat de Fujeirah. Photo d’archives AFP/Giuseppe Cacace

https://www.lorientlejour.com/article/1245724/un-sous-marin-nucleaire-americain-emprunte-le-detroit-dormuz.html