CYBERACTION À SIGNER: PANEL CITOYEN POUR L’ARRÊT DU NUCLÉAIRE

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) cherche actuellement à constituer un « panel citoyen » de riverains des centrales nucléaires pour « affiner sa stratégie post-accident ». Dans le même temps elle consulte le public « sur les conditions de la poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MWe au-delà de 40 ans ».

La seule stratégie acceptable est d’empêcher l’accident.

Et les seules conditions qui garantissent qu’il n’arrivera pas est l’arrêt définitif de tous les réacteurs en activité, l’interdiction de mise en service de l’EPR de Flamanville et l’interdiction de construction de nouveaux réacteurs.

L’ASN doit faire ce travail de salubrité publique en commençant par décider l’arrêt définitif des réacteurs qui ont atteint 40 ans ou qui ne vont pas tarder à les atteindre : Bugey, Tricastin, Dampierre, Gravelines, Saint Laurent des Eaux, Blayais, Chinon, Cruas, etc.

L’acier des cuves de ces réacteurs est devenu fragile après 40 ans de service sous irradiation, à pression et température élevées. Les fissures s’y sont multipliées. Les marges de sécurité prévues à l’origine ne sont plus suffisantes et une rupture brusque de cuve devient de plus en plus probable. Or aucune parade n’existe pour faire face à une situation où la cuve d’un réacteur aurait cédé.

Notre panel citoyen est là pour rappeler à l’ASN que son rôle n’est pas de nous préparer à une future catastrophe mais de faire le nécessaire pour qu’elle n’arrive pas.

Cyberaction mise en ligne le 23 décembre 2020

Proposée par Cyberacteurs

En partenariat avec Rhône-Alpes Sans Nucléaire (RASN), Amis de la Terre du Poitou, Collectif d’Alarme Nucléaire de l’Orléanais, Collectif Halte Aux Nucléaires Gard,

Elle sera envoyée à Agence de Sureté Nucléaire

Elle prendra fin le : 23 mars 2021

https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/panelcitoyenpourlarryotdunuclynaire-4458.html