L’ÉPOQUE DES ARMES HYPERSONIQUES EST «UN CAUCHEMAR» POUR L’EUROPE, SELON DIE WELT

L’apparition des armes hypersoniques est dangereuse pour la sécurité européenne, estime le journal allemand Die Welt, annonçant un nouveau tournant dans la «spirale de menaces».

Le début de l’époque des armes hypersoniques, face auxquelles les mécanismes actuels d’alerte et de défense s’avèrent inefficaces, présente une menace pour la sécurité européenne, a déclaré le journal Die Welt.

«Avec l’avènement des armes dites hypersoniques, les anciens systèmes d’alerte et de défense antimissile deviennent inutiles et le temps de riposte est considérablement réduit […]. C’est un cauchemar pour les responsables militaires et politiques. Mais en même temps, cela permet à l’industrie de la défense de compter sur de nouvelles commandes de plusieurs milliards de dollars. Il s’agit d’un nouveau tournant dans la spirale de menaces», indique le journal.

Le quotidien a rappelé l’alerte lancée le 12 décembre à la base de l’US Air Force de Ramstein, non loin de Kaiserslautern, suite à un tir d’entraînement de missiles intercontinentaux réalisé par un sous-marin russe depuis la mer d’Okhotsk. Or, il ne s’agissait pas d’armes hypersoniques, mais de missiles de type Boulava.

«L’alarme a été déclenchée à Ramstein après qu’un sous-marin russe a tiré quatre missiles balistiques intercontinentaux à quelques secondes d’intervalle. L’incident montre que les États-Unis n’excluent pas une attaque de missiles contre l’Europe et que les systèmes d’alarme sont constamment en état d’alerte. Les militaires sont maintenant confrontés à un type de menace fondamentalement nouveau

Un équilibre de forces entre les puissances nucléaires en danger?

Selon le journal, les analystes du groupe de réflexion sur la politique étrangère (DGAP) basé à Berlin estiment que les armes hypersoniques peuvent perturber l’équilibre entre les puissances nucléaires et entraver les négociations sur le désarmement.

Alors que la Russie et la Chine sont en tête dans le domaine des armes hypersoniques, les États-Unis «font tout leur possible» pour combler l’écart, affirme Die Welt.

Toutefois, le développement d’armes hypersoniques américaines n’inquiéterait pas Vladimir Poutine, puisque la Russie possède le système de missiles antiaériens S-500 et «un missile intercepteur modernisé» qui sont des moyens de défense efficaces, note le journal.

Les USA en quête d’armes hypersoniques

Le 25 décembre, Vladimir Ermakov, chef du département pour la non-prolifération et le contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré à Sputnik que les États-Unis s’efforçaient d’acquérir un avantage militaire unilatéral, y compris grâce aux armes hypersoniques. Le diplomate a ainsi commenté les déclarations des États-Unis et de l’Australie sur le lancement d’un nouveau projet conjoint de développement d’armes hypersoniques à longue portée utilisant un statoréacteur.

Le 24 décembre, Air Force Magazine (AFM) a annoncé que le Pentagone avait raté la semaine dernière un test du premier missile air-sol hypersonique conçu dans le cadre du programme HAWC (Hypersonic Air-breathing Weapon Concept).

Projet d’un système hypersonique dirigé par la France

La France travaille également sur un système hypersonique, rappelle Die Welt. Le missilier européen MBDA, filiale commune d’Airbus (37,5%), de BAE Systems (37,5%) et de Leonardo (25%), réalise le projet TWISTER (Timely Warning and Interception with Space-based TheatER surveillance).

Ce projet dirigé par la France réunit également l’Espagne, la Finlande, l’Italie et les Pays-Bas. D’ici 2030, il devrait permettre de créer un système reposant notamment sur un intercepteur endo-atmosphérique capable de détecter et détruire les missiles hypersoniques aux premières étapes de leur vol.

Par Irina Dmitrieva, publié le 27 décembre 2020 à 16h09

Photo en titre : © Photo / Oscar Sosa

https://fr.sputniknews.com/europe/202012271044989644-lepoque-des-armes-hypersoniques-est-un-cauchemar-pour-leurope-selon-die-welt/