CENTRALE NUCLÉAIRE DE BELLEVILLE-SUR-LOIRE : NON-RESPECT DES SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES D’EXPLOITATION DU RÉACTEUR 1

Le 31 décembre 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la découverte tardive de l’indisponibilité d’un système contribuant au refroidissement du cœur du réacteur.

Chaque réacteur dispose d’un circuit de réfrigération et de traitement de l’eau des piscines (PTR). Ce circuit, qui doit également permettre d’assurer le refroidissement du cœur du réacteur dans certaines situations accidentelles, est notamment constitué d’un réservoir d’eau borée. Ce réservoir dispose d’évents indispensables pour garantir son intégrité lors des mouvements d’eau (remplissages ou aspirations par les systèmes de sauvegarde notamment).

Le 4 décembre 2020, à la suite d’une modification de l’installation réalisée pendant la visite décennale en cours, une anomalie est détectée concernant l’alignement des tuyauteries d’évents du réservoir PTR du réacteur 1.

Le 31 décembre 2020, après une analyse conjointe de cette anomalie par les services centraux d’EDF et du site de Belleville, il est apparu que le fonctionnement de ces évents n’était pas assuré et que la fonction de refroidissement du cœur en situation accidentelle associée au réservoir PTR devait être considérée comme indisponible.

Les spécifications techniques d’exploitation requièrent la disponibilité du réservoir PTR dès le début du rechargement des éléments de combustible, soit à partir du 8 décembre 2020. Elles imposent également le repli du réacteur dans un état plus sûr sous une heure lorsque la fonction de refroidissement du cœur associée au réservoir est indisponible. Du fait de la prise en compte tardive de l’indisponibilité de cette fonction de refroidissement, les spécifications techniques d’exploitation n’ont pas été respectées.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée au refroidissement du réacteur 1. En raison de l’indisponibilité prolongée d’un système de sûreté et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Une intervention a été engagée par l’exploitant de la centrale afin de retrouver la disponibilité des évents du réservoir concerné. La fonction de refroidissement du cœur du réacteur 1 a été restaurée le 31 décembre 2020.

Publié le 7 janvier 2021

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-specifications-techniques-d-exploitation63