PYONGYANG PRÉVOIT DE SE DOTER D’UN SOUS-MARIN NUCLÉAIRE CONTRE LES ÉTATS-UNIS, SON « PLUS GRAND ENNEMI »

La Corée du Nord devrait « développer davantage la technologie nucléaire » et produire des ogives nucléaires de petite taille, a également déclaré son dirigeant, Kim Jong-un.

Les États-Unis sont le « plus grand ennemi » de la Corée du Nord et le pays prévoit de se doter d’un sous-marin nucléaire, a déclaré le chef de l’État, Kim Jong-un, cité samedi 9 janvier par l’agence officielle KCNA.

Pyongyang « devrait se concentrer et se développer en vue de subvertir les États-Unis, le plus grand obstacle à notre révolution et notre plus grand ennemi », a-t-il déclaré lors du 8ème congrès du parti au pouvoir, selon l’agence, qui s’est tenu à Séoul.

Le dirigeant a tenu ces propos lors d’une présentation de travail de neuf heures, étendue sur trois jours, et dont KCNA a rapporté samedi pour la première fois les détails. Grand-messe du parti au pouvoir, ce congrès vise à renforcer l’autorité du régime et est suivi de près par les experts de la Corée du Nord pour tenter de déceler tout signe d’inflexion de la politique d’un des pays les plus isolés au monde.

Relations entre Kim Jong-un et Trump au point mort

La déclaration intervient moins de deux semaines avant la prise de fonctions de Joe Biden à la présidence des États-Unis et alors que les relations entre le dirigeant nord-coréen et le président américain sortant Donald Trump ont été des plus tumultueuses.

Entre insultes et poignées de mains, Kim Jong-un et Donald Trump ont eu leurs hauts et leurs bas. Aucun progrès substantiel n’a été enregistré durant la période de rapprochement et depuis février 2019, les relations entre ces deux chefs d’État sont au point mort.

Lire aussi : « Avec l’Iran et la Corée du Nord, le retour de Joe Biden à une diplomatie policée ne suffira pas » (Article réservé à nos abonnés)

Mais Trump n’a jamais inspiré à la Corée du Nord la haine qu’elle voue à Joe Biden, un « chien enragé » qu’il faudrait « battre à mort ». De son côté, le président élu a qualifié M. Kim de « voyou ». « Quelle que soit la personne au pouvoir [aux États-Unis], la vraie nature de sa politique contre la Corée du Nord ne va jamais changer », a déclaré Kim Jong-un, sans nommer Joe Biden, selon KCNA.

Développement de la technologie nucléaire

Lors de cette réunion du Parti des travailleurs de Corée, le dirigeant nord-coréen a également annoncé que son pays a mené à bien un plan visant à se doter d’un sous-marin nucléaire.

« De nouvelles recherches de planification pour un sous-marin nucléaire ont été menées à bien et sont sur le point d’entrer dans le processus d’examen final », a-t-il déclaré selon l’agence. Le pays devrait « développer davantage la technologie nucléaire » et produire des ogives nucléaires légères et de petite taille pour être utilisées « en fonction des cibles visées », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Corée du Nord : Kim Jong-un reconnaît des « erreurs » (Article réservé à nos abonnés)

La Corée du Nord justifie le développement de ces programmes nucléaires, interdits par la communauté internationale, par la menace que Washington ferait peser sur sa survie, et y consacre depuis des décennies de vastes ressources, quitte à écoper de sanctions toujours plus pénalisantes pour son économie et sa population.

Depuis l’arrivée de Kim Jong-un au pouvoir, il y a neuf ans, ces programmes ont enregistré de substantielles avancées, avec notamment plusieurs essais nucléaires et le test d’un missile susceptible d’atteindre le continent américain.

Par Le Monde avec AFP, publié le 9 janvier à 02h13, mis à jour à 11h10

Photo en titre : Kim Jong-un lors du 8ème congrès du Parti du travail de Corée. STR / AFP

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/09/pyongyang-prevoit-de-se-doter-d-un-sous-marin-nucleaire-contre-le-plus-grand-ennemi-du-pays-les-etats-unis_6065686_3210.html