IL EST TEMPS DE METTRE FIN À L’ÈRE NUCLÉAIRE !

122 pays ont approuvé le texte du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires le 7 juillet 2017

Ce 15 janvier 2021, avant les deux étapes de la semaine prochaine, à savoir l’entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) le 22 janvier et le 75ème anniversaire de la résolution 1 de l’Assemblée générale des Nations Unies deux jours plus tard, le Comité de coordination du Réseau mondial Abolition 2000 pour l’élimination des armes nucléaires a publié une déclaration pour accueillir le nouveau traité dans le corps du droit international concernant l’illégalité de ces armes et pour rappeler à tous les États leur obligation de se désarmer depuis 75 ans.

La déclaration l’affirme : « Malgré les protestations des États détenteurs d’armes nucléaires, le TIAN est une mesure importante pour soutenir l’abolition des armes nucléaires au niveau mondial. Son préambule souligne les risques posés par l’existence des armes nucléaires et les conséquences humanitaires catastrophiques qui résulteraient de leur utilisation. Les États qui ont ratifié le traité et ceux qui le rejoignent plus tard affirment cette compréhension, démontrent leur engagement en faveur d’un monde sans armes nucléaires et acceptent des engagements supplémentaires pour faire avancer cette cause par des mesures nationales d’interdiction nucléaire et de promotion internationale ».

La déclaration souligne le travail de la société civile depuis 1945, lorsque Hiroshima et Nagasaki ont été anéanties dans une hécatombe nucléaire qui était tout à fait évitable et qui a été entreprise à des fins purement politiques pour faire des États-Unis une puissance mondiale unique après la fin de la Seconde Guerre mondiale. La course aux armements nucléaires qui a suivi a conduit à la possession d’environ 13 000 armes nucléaires par neuf États, ce qui laisse la planète au bord du désastre par guerre ou accident depuis lors. En outre, les plus de 400 centrales nucléaires qui parsèment la planète, sans lesquelles il serait impossible de fabriquer des armes nucléaires, sont des catastrophes de l’ampleur de Tchernobyl et de Fukushima, qui attendent de se produire en raison d’une guerre, d’une catastrophe naturelle, d’une défaillance technique, d’une erreur humaine ou du terrorisme.

Le TIAN rend sans équivoque l’illégalité des armes nucléaires et de toute activité qui y est associée et la déclaration appelle les États parties à mettre en œuvre une législation dès que possible, notamment en ce qui concerne les zones de transit des armes nucléaires et le financement de leur production, en déclarant que « l’interdiction du transit imposerait des restrictions supplémentaires au déploiement actuel des armes nucléaires. Et si tous ces pays et toutes les entreprises et institutions qui y opèrent mettaient fin aux investissements dans l’industrie des armes nucléaires, par exemple, cela aurait un impact encore plus important sur la course aux armements nucléaires ».

Le cheminement du TIAN, de l’idée à un traité juridiquement contraignant, a été contrarié à chaque étape par les États dotés d’armes nucléaires et leurs alliés militaires qui ont boycotté les négociations, fait pression sur les pays qui préconisaient une interdiction, et maintenant ils nient toute obligation en vertu de celle-ci, pourtant, « ils ne peuvent pas échapper à leurs obligations de réaliser le désarmement nucléaire. Ils ont accepté cela dans la toute première résolution des Nations Unies, la résolution 1 (1) de l’Assemblée Générale des Nations Unies AGNU, adoptée par consensus le 24 janvier 1946 ».

« L’entrée en vigueur de la TIAN et le 75ème anniversaire de la résolution 1 (1) de l’AGNU deux jours plus tard constituent un moment opportun pour rappeler à tous les États l’illégalité de la menace ou de l’utilisation des armes nucléaires et leurs obligations en matière de désarmement nucléaire, et pour les appeler à les mettre en œuvre immédiatement.

« Il est temps de mettre fin à l’ère des armes nucléaires. »

Par Abolition 2000, publié le 17 janvier 2021

https://www.pressenza.com/fr/2021/01/il-est-temps-de-mettre-fin-a-lere-nucleaire/

NDLR : Abolition 2000 est un réseau international mondial d’organisations et d’individus qui travaillent pour un traité mondial visant à interdire et à éliminer les armes nucléaires. Abolition 2000 est ouvert à toutes les organisations approuvant la déclaration fondatrice d’Abolition 2000