NUCLÉAIRE: L’IRAN ENRICHIT DE L’URANIUM AVEC DE NOUVELLES CENTRIFUGEUSES À NATANZ

DUBAÏ/VIENNE (Reuters) – L’Iran dispose désormais de deux « cascades » de centrifugeuses perfectionnées d’une capacité d’enrichissement d’uranium quasiment quatre fois supérieure à celles initialement installées sur le site de Natanz, a déclaré mardi le représentant de la République islamique auprès de l’Agence internationale de l’Énergie atomique (AIEA).

« Grâce à nos méticuleux experts nucléaires, deux cascades de 348 centrifugeuses IR-2m de quasiment quatre fois la capacité des IR-1 fonctionnent désormais (…) avec succès à Natanz« , a écrit Kazem Gharibabadi sur Twitter. « L’installation de deux cascades de centrifugeuses IR-6 a aussi commencé à Fordow. »

Dans un rapport daté de lundi et dont Reuters a eu connaissance ce mardi, l’AIEA confirme que l’Iran a commencé à enrichir de l’uranium sur son site souterrain de Natanz à l’aide d’une deuxième cascade de centrifugeuses IR-2m, en plus de celle qui fonctionnait déjà.

Ce deuxième ensemble de centrifugeuses IR-2m fait partie des trois que l’Iran a dit, en décembre, vouloir installer à Natanz en plus du premier. Sur ces trois cascades supplémentaires, une autre est quasiment achevée et l’installation de la dernière a commencé, dit l’AIEA.

Dans le cadre de l’accord de 2015 sur son programme nucléaire, dont l’Iran s’est progressivement affranchi après le retrait américain décidé par Donald Trump en 2018, les installations souterraines de Natanz ne doivent accueillir que des centrifugeuses IR-1 de première génération, moins efficaces. Téhéran n’est en outre autorisé à utiliser que ce type de centrifugeuses IR-1 pour enrichir l’uranium.

En fonction de son degré d’enrichissement, l’uranium peut avoir des utilisations civiles, comme la production d’électricité, ou militaires, pour le développement d’armements nucléaires.

Avec l’arrivée de Joe Biden à la présidence des États-Unis, l’Iran a évoqué lundi par le biais de son ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif l’hypothèse d’un retour « synchronisé » des deux pays au sein de l’accord de 2015 via une médiation de l’Union européenne.

Par Rédaction de Dubaï, avec François Murphy à Vienne; Version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot, avec Reuters, publié le 2 février 2021 à 15h24

https://www.challenges.fr/monde/nucleaire-l-iran-enrichit-de-l-uranium-avec-de-nouvelles-centrifugeuses-a-natanz_749006