LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE FLAMANVILLE RAPPELÉE À L’ORDRE APRÈS UN EXERCICE RATÉ

Dans la nuit du 11 au 12 janvier dernier, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a lancé un exercice d’urgence inopiné à la centrale nucléaire de Flamanville. Malheureusement, le gendarme du nucléaire n’a pas été convaincu par la réponse des agents du site manchois.

23h31 dans la nuit du 11 au 12 janvier. De fortes chutes de neige sont en train de s’abattre sur la centrale de Flamanville. Des conditions météo particulièrement difficiles qui s’en prennent au système de refroidissement des réacteurs. Voilà le scénario imaginé par l’ASN pour tester les agents de Flamanville. Un exercice inopiné auquel la centrale manchoise n’a pas apporté les réponses que le gendarme du nucléaire attendait.

Un délai trop tardif

Au cours de ce scénario, la Préfecture de la Manche n’a été prévenue qu’à 1h25 du matin, soit quasiment deux heures plus tard. Quant à l’Autorité de sûreté nucléaire, elle a eu vent de l’incident encore plus tard, à 1h43. Un délai beaucoup trop tardif selon l’ASN, les autorités devant être prévenues le plus rapidement possible pour protéger le mieux possible les population.

D’autres failles

Par ailleurs, d’autres manquements ont été constatés au cours de l’exercice. Ainsi, selon l’ASN, l’agent de direction de l’organisation de crise a « délivré des informations incomplètes aux autorités« . Quant au chef d’exploitation au centre de commandement, il « ne savait pas se connecter au système d’information collaboratif de crise« .

Enfin, un équipier s’est rendu à une réunion de crise sans un poste informatique portable « du fait de la présence d’un câble de protection antivol à code qu’il ne connaissait pas« , témoigne encore l’ASN. « L’équipier a dû prendre des notes manuscrites et les retranscrire informatiquement, ce qui est source d’erreur et de perte de temps« , déplore le gendarme du nucléaire. « L’organisation actuelle du site ne permet pas de répondre de manière efficace et rapide à une situation d’urgence similaire au scénario joué lors de l’inspection« , conclut l’ASN.

Par Arthur Blanc, France Bleu Cotentin, publié le 4 février 2021 à 18h26

Photo en titre : L’autorité de sûreté nucléaire n’a pas été convaincue par la réponse des agents de la centrale à un incident imprévu. © Radio France – Delphine Simon

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/la-centrale-nucleaire-de-flamanville-rappelee-a-l-ordre-apres-un-exercice-rate-1612459594