ALERTE À L’OFFENSIVE DU LOBBY DU NUCLÉAIRE

Ce billet a pour but d’attirer l’attention sur l’offensive de valorisation du nucléaire engagée par le lobby et ses soutiens. Non seulement cela apparait dans des décisions récentes (voir ci-dessous), mais ce qui vient de se passer à Montpellier doit nous interpeller.

Il s’agit de la démarche, en direction d’associations écologiques ou sociétales, du think thank Shift project financé par de grands groupes intéressés par le nucléaire et présidé par JancovicI.

Il apparait que nous sommes face à une offensive du lobby pour influencer certains mouvements de défense du climat, au sein desquels de nombreuses personnes ne connaissent du nucléaire que le discours convenu officiel.

Voir la lettre que Didier Latorre d’Arrêt du Nucléaire 34 a diffusée en réaction à cette situation : Shift Project.pdf

Pourquoi cette offensive?

EDF et l’État préparent l’annonce de la construction de 6 réacteurs EPR et se préparent à neutraliser autant que possible les oppositions que cela déclenchera. Cette annonce est différée à après les prochaines présidentielles (sachant que les partis politiques de pouvoir sont pronucléaires à part EELV, F.I. et NPA).

Mais, dès maintenant, EDF passe commande au Creusot de pièces nécessaires à ces constructions, ce qui signifie que quel que soit le résultat des présidentielles, l’État nucléaire considère être sûr de s’imposer (sait-on que dans chaque ministère, l’un des conseillers est membre du corps des mines qui gère le CEA et le nucléaire?…).

Et tout cela n’est-ce pas en symbiose avec la fameuse force de frappe atomique comme l’a rappelé récemment E. Macron?

Par quelle stratégie?

La stratégie est de prétendre à toutes occasions de débat public ou d’articles que le nucléaire est une énergie verte décarbonée. Cela est en partie vrai si on ne considère que le fonctionnement du réacteur dans la production d’électricité. Mais en partie seulement car 70% de la chaleur produite dans le cœur est perdue, relâchée dans l’environnement, dont une partie sous forme de vapeur d’eau, gaz à effet de serre plus actif que le gaz carbonique.

Mais c’est oublier tous les dégâts écologiques et les coûts énergétiques considérables liés à l’extraction du minerai d’uranium, et à toute la chaine d’élaboration du « combustible » nucléaire dans les centres atomiques successifs de Malvesi, Tricastin, Marcoule, Romans qui contaminent l’air et l’eau de leur environnement.

Et surtout c’est faire l’impasse sur l’accumulation de déchets radioactifs ingérables sur des millénaires, et sur le risque permanent de catastrophe dont nous menace le fonctionnement des centrales et des centres nucléaires, alors que déjà nous sommes passés près de la catastrophe, comme au Blayais en 99.

Écologique le nucléaire?

Rendre indispensable l’électricité nucléaire? C’est le 2ième volet de la stratégie, et pour cela œuvrer à retarder, freiner, les alternatives énergétiques renouvelables et les mesures favorables à la sobriété.

Voilà pourquoi la France est en retard sur ses voisins et, qu’au contraire, des décisions sont prises pour accroitre la consommation d’électricité:

– Le chauffage électrique est à nouveau possible dans le bâti, et comme son installation est moins chère que tous les autres systèmes de chauffage, les promoteurs vont s’engouffrer dans cette brèche.

– Les primes à la casse de véhicules en état, et d’achat de véhicules prétendus « propres » car électriques, sont un scandale écologique (1). Il en est de même des moteurs à hydrogène, cet élément nécessitant beaucoup d’électricité pour être obtenu(2). L’électricité distribuée en France étant à 70% d’origine nucléaire, ces véhicules à batterie ou à hydrogène fonctionnent en fait au nucléaire pour l’essentiel.

– Le déploiement des compteurs Linky, de la 5G, des objets connectés, et l’augmentation de l’utilisation du numérique sont très gourmands en électricité.

Nous sommes bien loin de la sobriété nécessaire à la limitation du risque climatique. Tout est fait pour que la demande en électricité s’accroisse rapidement et que le nucléaire paraisse inévitable à la population. On se demande comment font nos voisins européens sans nucléaire, sans doute sont-ils des « amish » retournés à la caverne et la bougie….

Ne restons pas inactifs. Il nous faut donc argumenter inlassablement, agir pour dénoncer la dérive actuelle de notre société, en particulier auprès des défenseurs du climat. Ne laissons pas le champ libre aux Giacometi et autres soutiens du lobby du nucléaire, dénonçons le véritable négationnisme sur les ravages du nucléaire institué dès ses débuts (3). 

Rappelons sans cesse que déjà la contamination radioactive généralisée de tout le vivant contribue à l’épidémie de cancers, leucémies, diabètes, et autres pathologies, et qu’elle est déjà responsable de dizaines de millions de victimes (4).

Préparons-nous aux luttes nécessaires à l’opposition de la construction de nouveaux réacteurs, en réclamant l’Arrêt du Nucléaire civil et militaire.

(1) « Non la voiture électrique n’est pas écologique », Reporterre, Célia Izoard, 1 septembre 2020 , https://reporterre.net/Non-la-voiture-electrique-n-est-pas-ecologique,

« Derrière la voiture électrique, l’empire des Gafam » Reporterre, Célia Izoard, 3 septembre 202, https://reporterre.net/Derriere-la-voiture-electrique-l-empire-des-Gafam,

(2) » L’hydrogène un rêve industriel mais pas écologique? »
https://reporterre.net/L-hydrogene-un-reve-industriel-mais-pas-ecologique?

(3) https://apag2.wordpress.com/2019/06/18/negationnisme-nucleaire-et-climat-concurrence-des-catastrophismes/comment-page-1/,

(4) https://apag2.wordpress.com/2019/11/29/et-si-le-nucleaire-etait-encore-beaucoup-plus-mortifere-quon-ne-limagine/,

Partagez !

Par Pierre Péguin, publié le lundi 15 février 2021 à 10h38 – Lien permanent

http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2021/02/15/ALERTE-%C3%A0-l-offensive-du-lobby-du-nucleaire