LIVRE SUR LES CONSÉQUENCES MÉDICALES ET ÉCOLOGIQUES DE L’ACCIDENT NUCLÉAIRE DE FUKUSHIMA

Il y a 8 ans, pour le deuxième anniversaire de l’accident nucléaire de Fukushima, la Fondation Helen Caldicott organisait un symposium exceptionnel de deux jours à l’Académie de médecine de New York.

À cette occasion, des personnalités de renommée internationale, scientifiques, médecins, biologistes, ingénieurs nucléaires, mais aussi des personnes inconnues comme ces marines qui se sont fait gravement irradiés alors qu’ils étaient en mission, ont présenté des communications et discuté des conséquences biomédicales et écologiques de la catastrophe de Fukushima.

Voici les noms des intervenants : Herbert Abrams, Robert Alvarez, David Brenner, Ken Buesseler, Helen Caldicott, Maurice Enis, Ian Fairlie, Cindy Folkers, David Freeman, Arnie Gundersen, Kevin Kamps, Naoto Kan, Hiroaki Koide, David Lochbaum, Joseph Mangano, Akio Matsumura, Timothy Mousseau, Mary Olson, Jaime Plym, Hisako Sakiyama, Steven Starr, Mari Takenouchi, Wladimir Wertelecki, Steven Wing et Alexey Yablokov.

Malgré la grande qualité des interventions, cet événement international consacré à l’une des catastrophes nucléaires les plus graves de l’Histoire est passé presque inaperçu dans les médias, en particulier en France. Suite à ce constat, une vingtaine de personnes, toutes bénévoles, se sont mobilisées pour réaliser des traductions françaises et allemandes afin de diffuser les communications sur la toile. Mais la tâche était colossale. Il n’y avait pas moins de 26 conférences à transcrire et à traduire à partir de vidéos. Grâce à l’impressionnante mobilisation de Kna, l’objectif a été quasiment atteint au bout de 20 mois.

Le blog de Fukushima, qui se proposait de diffuser les textes et les vidéos des conférences au fur et à mesure de leur traduction, a publié 6 conférences d’août à novembre 2013. Beaucoup plus endurant, Kna a réalisé le sous-titrage en français de tous les enregistrements qu’il a diffusés systématiquement sur ses chaînes vidéo et sur Kna-blog, où ont été publiés également 12 articles concernant ces traductions. Il a ainsi pu mettre un point final à ce projet en décembre 2014 en mettant à disposition, en ligne, l’ensemble de la documentation créée.

Un nouveau livre

Suite à la création des éditions de Fukushima en 2017, il m’a paru intéressant de rassembler toutes les traductions en un seul ouvrage afin d’en augmenter encore leur diffusion. L’ampleur du projet était telle qu’il a connu de longues pauses et qu’il a même failli être abandonné, jusqu’à ce qu’il soit réactivé début 2021.

Finalement, soutenus par Helen Caldicott et avec l’accord des conférenciers, nous avons réussi à finaliser ce nouveau livre. Le bébé fait 378 pages et comporte 26 communications de qualité, accompagnées des nombreuses illustrations utilisées par les experts qui se sont exprimés durant ce colloque.

On pourrait croire que ces conférences de 2013 sont trop anciennes mais, de fait, l’ensemble des communications de ce symposium est toujours d’actualité. De plus, c’est un cours complet pour celles et ceux qui veulent connaître dans le détail la catastrophe de Fukushima ou qui souhaitent avoir les bases de ce qu’il faut savoir sur le nucléaire, son histoire et ses conséquences.

Je tiens, pour conclure, à remercier ces bénévoles transcripteurs et traducteurs en les nommant car vraiment, sans eux, cet ouvrage collectif n’aurait jamais pu voir le jour : Robert Ash, Beata, Chris Cote, François Gillard, Odile Girard, Leonore Golling (†), Marie-Élise Hanne, Taka Honda, Kna, Andreas Kohler, Mali Lightfoot, Janick Magne, Mimi Mato, Mélanie, Cécile Monnier, Hermann Ölberg, Marie-France Payrault-Gaber, Catherine Thirion. Merci à vous tous !

Par Pierre Fetet, publié le 20 février 2021

Vous pouvez télécharger ce livre en cliquant sur ce lien : https://editionsdefukushima.fr

http://www.fukushima-blog.com/2021/02/les-consequences-medicales-et-ecologiques-de-l-accident-nucleaire-de-fukushima.html