AGENCE INTERNATIONALE DE L’ÉNERGIE : L’ÉNERGIE SOLAIRE EST MAINTENANT L’ÉNERGIE LA MOINS CHÈRE

Un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), publié à la fin de 2020, conclut que, pour la majorité des pays développés, l’énergie solaire est maintenant moins chère et donc plus rentable que celle produite avec du gaz naturel ou du charbon. De plus, dans son rapport, l’Agence souligne qu’elle avait surestimé les coûts de production d’énergie solaire et que ceux-ci étaient, en fait, 20 à 50 % moins élevés qu’elle ne l’avait évalué l’an dernier.

Sous certaines conditions

Si l’idée vous venait de partir immédiatement au magasin pour faire l’acquisition de panneaux solaires, sachez que les conclusions de ce rapport indiquent qu’il s’agit de centrales solaires à grande échelle et non d’une installation pour une résidence. Il est quand même évident que les prix liés à l’énergie solaire ont énormément diminué depuis dix ans. Les nouvelles techniques de fabrication et les rendements sans cesse plus performants de la nouvelle génération de panneaux solaires font que même une installation résidentielle bénéficierait certainement un peu de ces avancées. Il faut reconnaître que les acheteurs tiennent compte du retour sur l’investissement et de la rapidité avec laquelle ils récupéreront leurs investissements. Si ce retour sur l’investissement prenait quinze ans et qu’il passe à dix ans, voire cinq ans, on serait en droit de s’attendre à ce que ce marché prenne beaucoup d’essor rapidement. Ce qui ferait encore baisser les coûts liés à l’acquisition d’un tel équipement.

Selon l’Agence, ce sont les progrès technologiques et les mécanismes de soutien qui ont fait baisser les coûts liés à la production de l’énergie solaire. Le rapport conclut que l’énergie solaire, la plus abordable, coûte maintenant 20 $ par mégawattheure à produire. Pour arriver à ce chiffre, certaines conditions doivent cependant être réunies, comme l’accès à des subventions gouvernementales. Ainsi, les coûts de développement et de production sont grandement diminués. Par exemple, il en coûte beaucoup moins cher de produire de l’énergie solaire en Chine qu’aux États-Unis parce que le gouvernement chinois encourage énormément le marché solaire par des mécanismes de soutien des revenus comme des prix garantis. Résultat, les coûts de production d’énergie solaire aux États-Unis sont 50 % plus élevés qu’en Chine.

L’hydroélectricité québécoise aux premières loges

Au Québec, nous produisons notre énergie avec la force de l’eau en mouvement. L’hydroélectricité reste, selon l’Agence, la plus grande source d’énergie renouvelable en ce moment, mais le solaire connaît la plus grande croissance annuelle, suivi de l’éolienne, autant terrestre qu’en mer. Fait intéressant à souligner, pour produire un mégawattheure, il en coûte à Hydro-Québec la même somme que celle énoncée dans le rapport pour le solaire soit 20 $. Toutefois, le solaire est moins efficace quand il pleut ou quand le ciel est nuageux. L’hydroélectricité fonctionne toute l’année, peu importe les conditions météorologiques. Pour le solaire, il est utile d’avoir une pile pour emmagasiner l’énergie pour les jours sans soleil. Dans le cas de notre électricité, ce sont les réservoirs contenus par les barrages qui font office de tampon en cas de sécheresse.

C’est quand même une excellente nouvelle pour les pays en développement qui songent à bâtir des centrales au charbon ou au gaz naturel pour produire leur électricité. Elles ont maintenant la possibilité de choisir une énergie verte, renouvelable et économiquement viable. À condition d’avoir annuellement une grande quantité d’heures d’ensoleillement et… des piles.

Par Patrick de Bellefeuille, (Présentateur et expert en changements climatiques), publié le mercredi, 10 mars 2021 à 10h53 –

https://www.meteomedia.com/ca/nouvelles/article/lenergie-solaire-est-maintenant-lenergie-la-moins-chere

NDLR : Vous ne le savez peut-être pas : les énergies fossiles sont très largement subventionnées par les gouvernements du monde entier. Pour vous en convaincre voyez simplement ces 2 articles :

. Climat : la France subventionne toujours plus les énergies fossiles (https://www.liberation.fr/terre/2020/11/10/climat-la-france-subventionne-toujours-plus-les-energies-fossiles_1805108/), novembre 2020, …plus de 7 milliards par an pour la France et 494 milliards d’euros par an pour les 20 pays les plus riches (G20) !

. Le monde subventionne de plus en plus les énergies fossiles (( (https://www.journaldelenvironnement.net/article/le-monde-subventionne-de-plus-en-plus-les-energies-fossiles,97507), mai 2019, … En 2017, 191 gouvernements ont consacré 5.200 milliards de dollars (4.623 Md€) à minorer le prix de vente et le coût des externalités de ces énergies émettrices de CO2…

. La question épineuse des subventions aux énergies renouvelables (https://www.transitionsenergies.com/subventions-energies-renouvelables/)

…Le montant total des subventions publiques aux énergies renouvelables devrait atteindre entre 116,1 et 130,3 milliards d’euros d’ici 2028

NDLR : d’après https://www.boostheat.fr/guide/production-electricite-france/, les énergies renouvelables produisent  au moins 26 % de l’électricité mondiale. Mais je constate qu’elles « bénéficient » de moins de 3% des subventions accordées aux fossiles !

Cherchez où est le scandale !