L’IRAN UTILISE DE NOUVELLES CENTRIFUGEUSES AVANCÉES POUR ENRICHIR DE L’URANIUM À NATANZ (AIEA)

Selon le document, Téhéran prévoirait d’installer une deuxième cascade de centrifugeuses IR-4

L’Iran a commencé à utiliser une nouvelle centrifugeuse avancée IR-4 pour enrichir de l’uranium sur le site nucléaire de Natanz, a rapporté mardi l’agence de presse Reuters, citant un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

« Le 15 mars 2021, l’Agence a constaté que l’Iran avait commencé à alimenter en UF6 naturel (de l’hexafluorure d’uranium) 174 centrifugeuses IR-4 installées dans une cascade et déjà implantées sur le site de Natanz« , indique l’AIEA dans un rapport destiné à ses membres.

Selon le document, la République islamique prévoirait également d’installer une deuxième cascade de centrifugeuses IR-4.

« En résumé, à la date du 15 mars 2021, l’Iran utilise 5.060 centrifugeuses IR-1 installées dans 30 cascades, 522 centrifugeuses IR-2m installées dans trois cascades et 174 centrifugeuses IR-4 installées dans une cascade, pour enrichir de l’UF6 à plus de 5% en U235« , résume le rapport.

L’ancien président américain Donald Trump a retiré les États-Unis du JCPOA en 2018, avant de rétablir des sanctions économiques.

Téhéran a menacé de s’affranchir de nouveaux engagements pris en vertu de l’accord de Vienne de 2015 sauf si les États-Unis lèvent leurs sanctions unilatérales imposées depuis 2018 et qui étranglent son économie.

Par i24NEWS – Reuters, publié le17 mars 2021 à 07h27, dernière modification le 17 mars 2021 à 14h18

Photo en titre : AP/Atomic Energy Organization of Iran 2020 ©Cette photo publiée le 5 novembre 2019 par l’Organisation iranienne de l’énergie atomique montre des centrifugeuses dans l’installation d’enrichissement d’uranium de Natanz, dans le centre de l’Iran.

Pour accéder à la vidéo (2mn51s) qui accompagne cet article, cliquer sur :

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/1615961819-l-iran-utilise-de-nouvelles-centrifugeuses-avancees-pour-enrichir-de-l-uranium-a-natanz-aiea