LA CHINE AUGMENTE ENCORE SON ARSENAL NUCLÉAIRE EN VUE D’UN CONFLIT AVEC TAÏWAN

Le rapport d’un institut indépendant montre que Pékin possède désormais 350 bombes atomiques. Un arsenal qui devrait doubler d’ici la fin de la décennie.

Alors que les États-Unis et la Russie ont diminué légèrement leurs stocks d’armes nucléaires, la Chine continue d’accroître son arsenal atomique. Un rapport publié le 14 juin par l’institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), a dévoilé que la République populaire a produit 30 ogives supplémentaires au cours de l’année 2021. L’institut estime que le gouvernement de Xi Jinping possède désormais 350 armes de destruction massive, soit une augmentation de 10% par rapport à l’année 2020. Pékin disposait alors de 320 bombes atomiques.

Et la Chine ne compte pas s’arrêter là. Un rapport du Pentagone publié en février 2020 prédisait même que la République populaire doublera son arsenal nucléaire d’ici dix ans. “Le gouvernement de Xi Jinping ne veut plus seulement moderniser le pays mais s’affirmer comme puissance mondiale et à terme rivaliser militairement avec les États-Unis”, pouvait-on lire dans ce document. Même multiplié par deux, l’arsenal chinois n’atteindrait que 700 bombes. Ce qui est insuffisant pour inquiéter le Pentagone, qui estime toutefois que le gouvernement de Xi Jinping cherche également à moderniser ses armes balistiques pour les rendre plus rapides et moins aisément détectables. La sécurité des États-Unis serait alors véritablement menacée.

En plus de nouveaux missiles balistiques, la Chine développe des avions de chasse pouvant tirer des armes nucléaires. L’armée de la République populaire pourrait également combler la faiblesse numérique de son arsenal en déployant ces dernières dans différentes parties du globe pour les rendre plus difficiles à détruire. Ainsi, les officiers américains pensent que Pékin pourrait placer ses missiles au Pakistan, aux Seychelles, en Angola, en Indonésie ou encore au Sri Lanka. “Cette amélioration des capacités nucléaires chinoises posera un grave danger pour les intérêts nationaux américains et menacera la sécurité de l’ordre international”, a encore alerté le Pentagone dans son rapport.

Un enjeu d’autant plus crucial que les risques de conflits entre Pékin et Washington augmentent chaque jour à cause de la question taïwanaise. L’experte en sécurité Caitlin Talmadge, a confié au South China Morning Post, qu’une guerre conventionnelle entre la République populaire et les États-Unis pourrait dégénérer en guerre nucléaire. Pour l’analyste, si les États-Unis venaient à défendre Taïwan contre une invasion chinoise, il est possible que l’un des deux pays finisse par utiliser l’arme atomique plutôt que de risquer une défaite militaire trop cuisante. Aujourd’hui, ce scénario reste tout de même peu plausible. Cependant, les think tanks chinois et américains avertissent qu’il pourrait un jour se réaliser et invitent les dirigeants des deux côtés du Pacifique à privilégier le dialogue à la force militaire.

Par Thomas Romanacce, publié le 15/06/2021 à 14h31, mis à jour le 15/06/2021 à 18h47

https://www.capital.fr/economie-politique/la-chine-augmente-encore-son-arsenal-nucleaire-en-vue-dun-conflit-avec-taiwan-1406479