NUCLÉAIRE : L’ÉTAT RACHÈTE À AREVA DES PARTS DANS ORANO

Dans le cadre de la restructuration de la filière nucléaire décidée en 2015, Areva avait été doté d’une participation de 40 % dans le groupe Orano. Le rachat opéré par l’État doit permettre à Areva de faire face à ses engagements financiers liés à l’achèvement du chantier de l’EPR d’Olkiluoto, en Finlande.

Avec cette opération, l’État possédera désormais 70,59 % et Areva 9,4 % contre, respectivement, 54 % et 16 % jusqu’alors. (Jeff Pachoud/AFP)

L’État a décidé d’acquérir 16,59 % du capital du groupe nucléaire Orano SA pour un montant de 994,1 millions d’euros, auprès d’Areva SA et de la Caisse des dépôts, également des entités publiques, selon des arrêtés parus mardi au Journal officiel. Avec cette opération, l’État en possède désormais 70,59 %, Areva 9,4 %.

Cette cession de titres doit permettre à Areva de faire face à ses engagements financiers liés à l’achèvement du chantier de l’EPR d’Olkiluoto, en Finlande. Le consortium mené par Areva, chargé de construire ce réacteur nucléaire, doit en effet régler 600 millions d’euros supplémentaires.

Une opération en deux temps

Dans le cadre de la restructuration de la filière nucléaire décidée en 2015, Areva avait été doté d’une participation de 40 % dans Orano, dont la monétisation devait lui permettre de faire face à ses engagements. Sur ces 40 %, 10 % ont été placés en fiducie auprès de Natixis pour sécuriser un prêt accordé par Siemens Bank, et 10 % en fiducie auprès de la CDC pour sécuriser un prêt accordé par un pool bancaire.

Lire aussi : L’EPR, vingt ans d’espoirs et autant de désillusions pour EDF

Or, le pool bancaire a souhaité exercer son droit de cession prioritaire, explique-t-on à l’Agence des participations de l’État (APE). Un souhait qui a motivé le rachat, par l’État, de ces titres. Dans le détail, selon le JO de mardi, l’État rachète 12 % du capital d’Orano que détenait Areva pour 719 millions d’euros, et 4,59 % du capital de la Caisse des dépôts détenus par elle-même pour 275 millions.

Selon l’APE que ces deux opérations seront réalisées les 12 et 13 juillet. Jusque-là, Orano était détenu par l’État à 54 %, Areva pour 16 %, Natixis 10 %, la CDC 10 %, les japonais MHI et JNFL 5 % chacun.

Par Les Échos, publié le 7 juil. 2021 à 07h41

https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/nucleaire-letat-rachete-a-areva-des-parts-dans-orano-1330172

NDLR : manière « discrète » de payer les déboires de l’EPR en Finlande. Les contribuables apprécieront.