NUCLÉAIRE IRANIEN: TÉHÉRAN REJETTE LES TERMES DE L’ACCORD PRÉLIMINAIRE OBTENU À VIENNE

Téhéran a rejeté les termes d’un accord préliminaire obtenu à Vienne entre l’Iran et les grandes puissances pour la levée des sanctions américaines et le retour de Téhéran à ses engagements, a déclaré le porte-parole du gouvernement iranien.

Le Conseil suprême de la sécurité nationale, qui supervise les négociations nucléaires, a rejeté les termes de cet accord obtenu après six séries de négociations entre l’Iran et les grandes puissances. Ce qui signifie que le président Hassan Rohani et son équipe, qui doivent quitter leurs fonctions le 5 août, sont désormais écartés des négociations.

Le prochain président conservateur Ebrahim Raïssi prendra ses fonctions à cette date et il devra ensuite former son gouvernement, qui devra obtenir un vote de confiance de la part du Parlement.

En clair, les prochains négociateurs iraniens ne devraient pas retourner à la table des négociations avant le mois de septembre. 

Le prochain chef de la diplomatie devrait être un dur, ce qui pourrait compliquer les négociations. D’autant plus que l’Iran poursuit avec une grande vitesse ses activités nucléaires, notamment l’enrichissement d’uranium à 20% et 60%, alors que selon l’accord de 2015 il ne doit pas dépasser le niveau de 4%.

Téhéran espérait la fin de ses sanctions après l’élection du président américain Joe Biden. Mais le blocage des négociations de Vienne éloigne de nouveau un accord entre les deux parties. 

Par RFI (Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi), publié le 20/07/2021 à 18h47, modifié le 20/07/2021 à 18h54

Photo en titre : Le président élu Ebrahim Raïssi, lors de sa première conférence de presse après l’élection, à Téhéran, le 21 juin 202. AFP – ATTA KENARE

https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20210720-nucl%C3%A9aire-iranien-t%C3%A9h%C3%A9ran-rejette-les-termes-de-l-accord-pr%C3%A9liminaire-obtenu-%C3%A0-vienne