À QUAND LE REDÉMARRAGE DU RÉACTEUR NUMÉRO 2 DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CHOOZ ?

Depuis un incident inédit en France survenu en février, le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Chooz est à l’arrêt. L’autorité de sûreté nucléaire doit se prononcer fin août sur la date de son redémarrage et les conditions d »exploitation à respecter.

Le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Chooz est à l’arrêt depuis le mois de février car des anomalies ont été détectées au moment de recharger le réacteur en uranium. EDF, l’exploitant, a transmis les résultats d’expertise et se prépare à remettre en service le réacteur fin août, si l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) donne le feu vert.

Des gaines corrodées

L’anomalie détectée concerne les gaines qui renferment l’uranium, autrement baptisées les crayons. Elle a été découverte lors du rechargement du combustible, une opération qui mobilise 1500 personnes pendant 40 jours. Lorsque le 12 février 2021, les agents ont ouvert le couvercle du réacteur, ils ont vu des traces blanchâtres.

Un assemblage de crayons de combustible © Radio France – Alexandre Blanc

Deux crayons d’uranium se sont même rompus dans l’eau lorsque les prélèvements ont été effectués à des fins d’analyse, mais, aucune trace radioactive n’a été décelée ni dans la piscine où est plongé l’uranium ni dans le bâtiment, précise EDF

L’expertise montre que la substance blanchâtre serait de l’oxyde de zirconium, l’un des composants de la gaine. « La corrosion rencontrée (…) n’a pas entrainé d’inétanchéité du combustible« , indique l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Pas de fuite donc. 

Un redémarrage sous conditions

La remise en service était prévue le 30 juin 2021, mais face à cet évènement, EDF a laissé le réacteur numéro 2 de la centrale de Chooz à l’arrêt. Les 15 crayons défectueux ont été remplacés, apprend-on de source syndicale. L’exploitant s’engage à revoir les matériaux utilisés afin de choisir ceux qui résistent mieux à la corrosion. Afin de ralentir l’usure de la gaine, le scénario envisagé prévoit un fonctionnement à 90% de la capacité de production du réacteur.

La piscine du bâtiment du réacteur de la centrale nucléaire de Chooz – EDF

EDF table sur une reprise de la production le 31 août. Mais le protocole de l’exploitant doit encore être examiné par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire, dont l’avis est attendu mi-août. C’est ensuite l’Autorité de Sûreté nucléaire qui doit donner son feu vert pour un redémarrage. « LASN prendra position sous 15 jours à réception de cet avis« , indique l’autorité.

Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne, publié le mercredi 28 juillet 2021 à 15h21

Photo en titre : Centrale nucléaire de Chooz © Radio France – Alexandre Blanc

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/a-quand-le-redemarrage-du-reacteur-numero-2-de-la-centrale-nucleaire-de-chooz-1627466672