L’ENVOYÉ SUD-CORÉEN POUR LES QUESTIONS NUCLÉAIRES S’ENTRETIENTRA AVEC SES HOMOLOGUES AMÉRICAIN ET RUSSE SUR LA CORÉE DU NORD

SÉOUL, 20 août 2021(Yonhap) — Le principal envoyé nucléaire de la Corée du Sud, Noh Kyu-duk, aura des entretiens bilatéraux avec ses homologues américain et russe la semaine prochaine sur les efforts visant à reprendre le dialogue avec la Corée du Nord, a déclaré ce vendredi le ministère des Affaires étrangères.

Noh s’entretiendra lundi avec Sung Kim, le représentant spécial des États-Unis pour la Corée du Nord, et avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Igor Morgulov, mardi, a indiqué le ministère. Morgulov est l’interlocuteur privilégié de Pyongyang.

Kim doit arriver à Séoul samedi pour une visite de quatre jours. Morgulov effectuera un voyage de six jours jusqu’à jeudi.

Lors des prochains entretiens, ils «discuteront des moyens de coopérer pour réaliser des progrès substantiels dans la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne et l’établissement d’une paix durable», a déclaré le ministère.

Aucune session trilatérale entre les diplomates n’est prévue pendant leurs visites, selon un responsable du ministère.

Morgulov rencontrera également lundi Yeo Seung-bae, vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères chargé des affaires politiques, pour un dialogue politique de haut niveau sur les relations bilatérales, la coopération et d’autres questions, a indiqué le ministère.

Ces visites interviennent dans un contexte de tensions accrues, Pyongyang ayant reproché à Séoul et à Washington de poursuivre leur exercice militaire conjoint jusqu’à la semaine prochaine et a mis en garde contre une «grave crise de sécurité».

En début de semaine, la Corée du Nord aurait émis un avertissement de navigation pour les navires au large de la côte est, ce qui pourrait indiquer que le pays se préparer à faire un test d’armement, tel qu’un lancement de missile, bien que de telles activités n’aient pas eu lieu.

Lors de sa dernière visite en juin, Kim a déclaré que les États-Unis étaient prêts à rencontrer la Corée du Nord «à tout moment, n’importe où et sans conditions préalables» et qu’ils espéraient une réponse positive de la part de Pyongyang.

Publié le 20.08.2021 à 20h42

Photo en titre : Le représentant spécial des États-Unis pour la Corée du Nord, Sung Kim, s’entretient avec le vice-ministre sud-coréen de l’Unification, Choi Young-joon, lors de sa visite à Séoul le 22 juin 2021. (Photo fournie par le ministère de l’Unification. Archivage et revente interdits)

https://fr.yna.co.kr/view/AFR20210820004100884