MEUSE : PRÈS DE BURE, UNE MARCHE DES ANTINUCLÉAIRES CONTRE LE PROJET D’ENFOUISSEMENT

Contre le projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure, près 300 militants et citoyens ont marché entre Horville-en-Ornois et Gondrecourt (Meuse),

Près de 300 personnes vêtues de tenues de protection blanches et de masques jaunes et noirs. La marche des antinucléaires a débuté peu avant 11h ce samedi 21 août 2021, près de Bure (Meuse) et du projet de site d’enfouissement de déchets nucléaires de Cigéo.

À l’appel du Cedra, ils sont partis de Horville-en-Ornois, direction Gondrecourt-le-Château, dans une ambiance bon enfant. Au rythme de slogans chantés, les manifestants avancent sur quelques pas de danse. « Résistance et sabotage, l’Andra… dégage ! » En tête de cortège, le message est clair : « Déter[miné] et solidaire contre l’État nucléaire » peut-on lire sur une large banderole.

Une partie du cortège a suivi le trajet qui serait emprunté par la voie ferrée. C’est par là que devront arriver les convois de déchets radioactifs. « C’était une manière de rendre plus visible ce trajet« , explique Charlotte, du collectif Cedra. À Gondrecourt-le-Château, le dépôt de l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) a été tagué et orné de quelques slogans antinucléaires.

La manifestation se tient à un moment clef. « L’objectif est de remobiliser la lutte contre Cigéo, les mois qui viennent sont cruciaux« , résume Charlotte. La demande de déclaration d’utilité publique (DUP) du projet Cigéo, faite auprès des élus, fait l’objet d’une enquête publique. « Si la DUP est acceptée, les travaux pourraient commencer prochainement ».

Les manifestants s’opposent à la déclaration d’utilité publique du projet Cigéo. • © Jean-François Didier. France Télévisions.

Un camp et des ateliers

Non loin de là, à l’ancienne gare de Luméville-en-Ornois, se tient les Rayonnantes, un camp consacré à la lutte antinucléaire. Du 16 au 26 août, le collectif organise de nombreux ateliers sur ce terrain privé, acheté par des anti-Cigéo, sur lequel l’Andra veut faire passer une voie ferrée permettant d’acheminer les déchets nucléaires vers le projet de site d’enfouissement.

« Le programme du camp est pensé pour apprendre les uns des autres. Nous parlerons d’écologie décoloniale, d’énergies, de validisme, de luttes queer et féministes ! Il est également prévu une série d’ateliers, de chantiers et de moments particuliers sur l’accaparement des terres par le nucléaire et les luttes paysannes« , explique le communiqué des Rayonnantes.

Avec ces actions, le collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs entend montrer que la mobilisation contre le projet Cigéo ne faiblit pas.

Publié le 21/08/2021 à 17h05, mis à jour le 21/08/2021 à 20h28

Photo en titre : Près de 300 personnes ont manifesté samedi 21 août 2021 contre le nucléaire et le projet d’enfouissement de déchets de Bure (Meuse). • © Jean-François Didier. France Télévisions.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meuse/meuse-pres-de-bure-une-marche-des-antinucleaires-contre-le-projet-d-enfouissement-2220394.html

NDLR : je suppose que l’idée était de mettre le mot « abracadabrantesque » qui veut dire invraisemblable !