DÉCISION SUR LA CONSTRUCTION DE NOUVEAUX REACTEURS EPR : MÉPRISANT L’ENVIRONNEMENT ET LES GÉNÉRATIONS FUTURES, LE GOUVERNEMENT POURSUIT SA FUITE EN AVANT ÉHONTÉE

Alors que l’EPR de Flamanville pose toujours des problèmes irrésolus, le gouvernement a pourtant l’intention de passer outre et de ne pas attendre la fin du chantier pour décider de la construction de nouveaux réacteurs ! Ce vendredi 1er octobre, Agnès Pannier Runacher, ministre de l’industrie, a ainsi déclaré que la décision serait prise « peut-être un peu en avance, lorsque nous serons sûrs que l’EPR de Flamanville sera sur la bonne voie ».

L’EPR de Flamanville, « sur la bonne voie » ? La litanie de malfaçons qui affecte ce réacteur, dont les dernières en date sont encore en cours d’examen [1], est connue du gouvernement, tout comme le fait que l’Autorité de sûreté nucléaire n’accordera pas son feu vert de sitôt. C’est en connaissance de cause que celui-ci, main dans la main avec EDF, poursuit sa fuite en avant pour sécuriser à tout prix la construction de nouveaux réacteurs.

Refuser de tirer les leçons de ce chantier catastrophique pour engager la France avec de nouveaux réacteurs qui connaîtront très probablement, à leur tour, retards, surcoûts et malfaçons, es absolument inacceptable. Décider le lancement de ces nouveaux projets revient à mépriser la démocratie, la sûreté et les générations futures, qui devront porter le poids de ces nouveaux boulets à leurs pieds.

Contrairement à ce que le gouvernement et le lobby nucléaire répètent en chœur, la construction de nouveaux réacteurs n’est pas un passage obligé pour tenir nos objectifs climatiques. Au contraire : engloutir des dizaines de milliards d’euros dans des chantiers longs, coûteux, promis aux retards et aux aléas constitue une perte de temps et de moyens impardonnable face à l’urgence climatique. Pourtant, les économies d’énergie et les énergies renouvelables permettraient de réduire nos émissions plus rapidement, à moindre coût et surtout sans mettre la population en danger ni produire de déchets radioactifs.

Nous appelons à la mobilisation contre ces projets. Ce dimanche, une manifestation se tiendra près de la centrale nucléaire du Bugey contre la prolongation du fonctionnement des réacteurs vieillissants et la construction sur le site de deux EPR. Nous appelons les personnes souhaitant dénoncer l’attitude du gouvernement à s’y rendre nombreuses.

Notes :

[1] Dernier problème en date : un écart de conception sur trois « piquages » (raccordements de tuyauteries) rendant les risques en cas de rupture encore plus importants.

Publié par le Réseau Sortir du Nucléaire le 1er octobre 2021

https://www.sortirdunucleaire.org/Nos-communiques-de-presse