METZ : UN WEEK-END DE MOBILISATION CONTRE LE PROJET BURE ET LE NUCLÉAIRE

Du 1er au 3 octobre, la « Fête A Tomik » rassemble les militants anti-nucléaires de Metz et de ses environs place de la République. Au centre de la mobilisation cette année : le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, alors qu’une enquête d’utilité publique est en cours.

« Vent de Bure » contre le projet d’enfouissement des déchets nucléaires. Pour sa 4ème édition la « fête à Tomik » rassemble les militants anti-nucléaires sur la place de la République à Metz, afin de remettre cette cause sur le devant de la scène.

Une enquête publique en cours 

Cette année la lutte est axée contre le projet CIGÉO. Piloté par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA), il vise à enfouir dans les prochaines années une grande partie des déchets radioactifs du parc nucléaire français, dans la commune de Bure et ses alentours

« Il est temps que la population se réveille, clame Corinne François, porte-parole du collectif Bure Stop 55. Engager le pays dans le projet phénoménal qu’est CIGÉO et tous les milliards qu’il engloutit, c’est passer à côté d’autres modes de consommations d’énergie. Il faut relancer des études pour savoir ce qu’on fait de cette radioactivité, arrêter d’en produire et dire non à l’enfouissement à Bure comme ailleurs. » 

Une enquête publique est actuellement en cours. Elle invite les habitants des communes concernées à remonter leurs craintes en mairie ou sur internet jusqu’au 23 octobre.

Un chapiteau et une dizaine de stands ont été dressés place de la République © Radio France – Jules Hauss

Elle est boycottée par les associations. « On a déjà participé à des consultations publiques en 2005 et en 2013, sans que ça ne change quoique ce soit », souffle François, un militant de Sortir du Nucléaire Moselle. 

L’enquête pourrait déboucher sur une déclaration d’utilité publique de CIGÉO, grâce à laquelle l’ANDRA pourra acquérir les terrains pour construire le site.

C’est difficile de mobiliser 

La mobilisation n’a cependant pas levé les foules. Quelques centaines de personnes seulement ont manifesté hier après-midi, dans un cortège commun avec les manifestants opposés au passe sanitaire selon la police. 

« Ça a toujours été difficile de mobiliser contre le nucléaire, mais encore plus sur le dossier complexe du CIGÉO estime Anne, militante depuis plus de dix ans. Les gens savent tout juste que le projet de Bure… On préfère repousser le problème, et nous, nous sommes les oiseaux de mauvaise augure. »

Si le projet est validé, l’enfouissement de ces déchets démarrera aux alentours de 2035.

Par Jules Hauss, France Bleu Lorraine Nord, publié le samedi 2 octobre 2021 à 22h01

Photo en titre : De vendredi à dimanche conférences, manifestations et concerts sont organisés place de République à Metz © Radio France – Jules Hauss

Dossier : Le projet Cigéo, centre d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/metz-un-weekend-de-mobilisation-contre-bure-et-le-nucleaire-1633178652