NUCLÉAIRE: TÉHÉRAN OPTIMISTE SI WASHINGTON REVIENT À SES ENGAGEMENTS (MINISTRE)

« Nous évaluons le comportement des États-Unis« 

Téhéran se montre optimiste sur l’issue des prochains pourparlers avec les grandes puissances à Vienne concernant son programme nucléaire, a affirmé vendredi à Beyrouth le ministre iranien des Affaires Étrangères, Hossein Amir-Abdollahian.

« Il est important que nous recevions des signaux de l’autre côté, incluant les États-Unis, indiquant qu’ils sont déterminés à revenir complétement à leurs engagements« , a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. 

Entamés en avril, les pourparlers sont interrompus depuis l’élection en juin d’un nouveau président iranien.

« Nous évaluons le comportement des États-Unis. S’il reflète un retour complet à leurs engagements, on peut être optimiste quant aux pourparlers de Vienne« , a-t-il souligné.

Conclu en 2015 entre l’Iran d’une part, et les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie, la France et l’Allemagne d’autre part, l’accord offrait à Téhéran la levée d’une partie des sanctions internationales en échange d’une réduction drastique de son programme nucléaire, placé sous le strict contrôle de l’ONU.

Mais après le retrait unilatéral des Américains de l’accord en 2018 sous la présidence de Donald Trump, Téhéran a progressivement abandonné ses engagements. Les États-Unis ont en retour imposé des sanctions.

« Nous reviendrons aux pourparlers de Vienne. Nous approchons de la conclusion finale au sein du nouveau gouvernement (iranien). Il est très important pour le nouveau gouvernement que les intérêts et les droits du peuple iranien soient pleinement garantis dans les négociations. Nous ne perdrons pas notre temps en négociations« , a-t-il lancé.

Par i24NEWS – AFP, publié le 08 octobre 2021 à 15h34

Photo en titre : ATTA KENARE / AFPCette photo d’archive prise le 10 novembre 2019 montre un drapeau iranien dans la centrale nucléaire iranienne de Bushehr

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1633700081-nucleaire-teheran-optimiste-si-washington-revient-a-ses-engagements-ministre