À LANNION, SORTIR DU NUCLÉAIRE INTERPELLE LE DÉPUTÉ

Que pense-t-il de la construction de nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR ? À Lannion, l’association Sortir du nucléaire Trégor interroge le député Éric Bothorel.

Le 9 novembre, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé que la France allait relancer un programme nucléaire, EDF se disant prête à construire six nouveaux réacteurs de technologie EPR. L’association Sortir du nucléaire (SDN) Trégor n’a de cesse de dénoncer les défauts de fabrication de l’EPR en cours de construction à Flamanville, les risques en termes de sécurité et le « gouffre financier » que ce chantier représente, « passant de 3 milliards à au moins 19 milliards d’euros ».

Fin 2017, l’association avait interpellé les parlementaires à ce sujet. Éric Bothorel, le député de la 5ème circonscription des Côtes-d’Armor, lui avait alors répondu : « Pour moi, l’EPR de Flamanville, c’est un nouveau Titanic ; si on me demande mon avis, je refuserai la dérogation sollicitée par EDF !… ».

« Autrement dit, vous partagiez les craintes exprimées par SDN-Trégor quant à la dangerosité de cet EPR », écrit Laurent Lintanf, le président de l’association antinucléaire, dans une lettre adressée au député de Lannion, à qui il pose deux questions : « Vous déclarez-vous également défavorable aux six nouveaux EPR annoncés ? Demanderez-vous enfin un débat démocratique avant toute décision concernant la future politique énergétique de la France ? »

Publié le 28 novembre 2021 à 14h30

Photo en titre : Comme elle l’avait fait en 2017, l’association Sortir du nucléaire Trégor, présidée par Laurent Lintanf (à droite), demande au député de Lannion, Éric Bothorel, de se positionner sur le projet de construction de nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR. (Photo d’archives Le Télégramme/O. Paris)

https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/lannion/a-lannion-sortir-du-nucleaire-interpelle-le-depute-28-11-2021-12876554.php