MORUROA E TATOU ET L’ÉGLISE PROTESTANTE MAOHI DANS LA RUE CE SAMEDI

L’association anti-nucléaire et l’Église protestante maohi organisent comme tous les ans une marche pour commémorer le premier essai nucléaire en Polynésie, ce 2 juillet. Thème retenu pour cette manifestation en blanc : « Que le peuple maohi vive en paix sur sa Terre ».

56 ans après Aldébaran, le premier essai nucléaire à être mené en Polynésie, Moruroa e Tatou ne veut pas oublier. L’association de défense des victimes et l’Église protestante maohi a qui elle est très liée, entendent encore une fois interpeller l’État sur l’indemnisation, la réparation, ou encore la mémoire des essais. Cette année, pourtant, pas de haut-parleurs sur la route, pas de pancartes et autres banderoles… Les manifestants sont simplement appelés à se vêtir en blanc et à apporter une feuille de bananier, en « symbole de paix ». « Rappelez-vous l’année dernière au culte de clôture du synode, le président de l’église de l’EPM s’est levé et a demandé pardon à la France pour tout ce qui s’est passé dans cette histoire, qui n’est pas joyeuse et glorieuse, explique le vice-président de l’association Mitema Tapati. Et aujourd’hui encore, le peuple veut dire à la France que ce combat sur les essais nucléaires soit un combat de paix ». Lors de ce culte du 1er août 2021, le président de l’EPM François Pihaatae avait aussi accusé l’État « d’esclavagisme » du peuple polynésien et rappelé que, pour l’église, l’indépendance de Maohi Nui était une « volonté de Dieu ».

« Que le peuple maohi vive en paix sur sa terre ». Ce sera donc le thème central des prises de paroles, essentiellement religieuses, de cette matinée de mobilisation. L’année passée, Moruroa e Tatou, l’Église protestante et d’autres collectifs anti-nucléaires avaient fait de cette journée du 2 juillet un pendant polynésien à la table ronde sur le nucléaire qui se tenait alors à Paris. Avec succès : entre 2 000 et 3 000 personnes avaient marché pour interpeller l’État et assurer que « le combat ne s’arrêtera pas tant que justice ne sera pas faite ».

Les militants et croyants de Moorea, cette fois encore, sont attendus en nombre. Ils partiront du quai des ferries a 8 heures, en direction de la place Tu-Marama et du parc Paofai, où des discours et animations sont prévus jusqu’à 13 heures. Deux autres cortèges, rassemblement les districts de l’Est et de l’Ouest de Tahiti, partiront de la salle Maco Nena, près du stade Willy Bambridge, et de la mairie de Papeete pour converger au même endroit.

Publié le 28 juin 2022

https://www.radio1.pf/moruroa-e-tatou-et-leglise-protestante-maohi-dans-la-rue-ce-samedi/