BUGEY: DÉTECTION TARDIVE DE L’INDISPONIBILITÉ DU DISPOSITIF ULTIME D’ÉVACUATION DE LA PUISSANCE RÉSIDUELLE DE L’ENCEINTE

Le 24 novembre 2022, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du dispositif ultime d’évacuation de la puissance résiduelle de l’enceinte de confinement (EASu) du réacteur 4.

Dans le cadre des quatrièmes visites décennales des réacteurs de 900 MWe, EDF installe sur chaque réacteur un dispositif ultime d’évacuation de la puissance résiduelle de l’enceinte de confinement (EASu). L’objectif de ce dispositif est d’ajouter un moyen d’appoint en eau borée dans le réacteur permettant d’évacuer la puissance résiduelle dégagée à l’intérieur de l’enceinte de confinement, même en cas d’accident grave avec fusion du cœur.

En mai 2022, alors que le réacteur 4 était à l’arrêt et que le dispositif EASu n’était pas requis, un relais d’une cellule électrique permettant la réalimentation de ce dispositif par le groupe électrogène à moteur diesel d’ultime secours (DUS) a été démonté sur le réacteur 4 pour l’installer sur un autre équipement. Le 24 juin 2022, un relais neuf a été installé sans que la cellule électrique concernée ne soit ré-embrochée à l’issue de l’intervention. Ce défaut a rendu indisponible la réalimentation du dispositif EASu par le DUS.

Le 19 novembre 2022, un agent de terrain a détecté que la cellule électrique était débrochée. Après analyse, la cellule a été ré-embrochée trois heures plus tard.

Or, dans le cadre du redémarrage du réacteur 4, le dispositif EASu était requis par les spécifications techniques d’exploitation (STE) depuis le 3 novembre 2022. Dans cette configuration, les STE prévoient le repli du réacteur sous 3 jours, délai qui n’a donc pas été respecté.

Cet incident n’a pas eu de conséquence sur l’installation, l’environnement ou le personnel. Toutefois, compte tenu de l’indisponibilité du dispositif EASu du réacteur 4 pendant une durée supérieure à celle préconisée par les spécifications techniques d’exploitation, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 28/11/2022

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/detection-tardive-de-l-indisponibilite-du-dispositif-ultime-d-evacuation