Tag: comprimés

Sep 27

LE RISQUE NUCLÉAIRE AUX PORTES DE CALAIS

Le Calaisis fait désormais partie du périmètre de sécurité mis en place autour de la centrale de Gravelines. Mais en pratique, beaucoup d’incertitudes demeurent. Sur le papier, c’est fait : le périmètre de sécurité autour de la centrale de Gravelines englobe le Calaisis. Mesurant à l’origine dix kilomètres de rayon autour du site, il a …

Continuer à lire »

Sep 02

PRÉ-DISTRIBUTION DE COMPRIMÉS D’IODE À AIX-LA-CHAPELLE, EN ALLEMAGNE, LIÉE À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE TIHANGE, EN BELGIQUE

La municipalité d’Aix-la-Chapelle, à l’ouest de l’Allemagne, a commencé à pré-distribuer gratuitement des comprimés d’iode à ses administrés en raison de préoccupations relatives à la sécurité de la centrale nucléaire de Tihange, en Belgique, a annoncé vendredi le gouvernement local sur son site Web officiel. Située à la frontière de l’Allemagne, Aix-la-Chapelle est à environ …

Continuer à lire »

Déc 26

RISQUE NUCLÉAIRE : LES RETRAITS DE COMPRIMÉS D’IODE SONT EN HAUSSE

390.000 boîtes de comprimés d’iode  ont été retirées en pharmacie depuis le lancement de la campagne de distribution <http://www.distribution-iode.com>  en février 2016, selon l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Soit 22% de plus qu’au cours de la précédente campagne en 2009. Ces comprimés sont distribués dans un rayon de 10 kilomètres autour des 19 centrales nucléaires. …

Continuer à lire »

Déc 05

LES ALLEMANDS ONT VRAIMENT PEUR DE TIHANGE: ILS ONT STOCKÉ 21 MILLIONS DE COMPRIMÉS D’IODE EN CAS DE CATASTROPHE

La Rhénanie-du-Nord Westphalie, un État fédéré d’Allemagne, avait déjà neuf millions de comprimés d’iode dans le cas d’une éventuelle catastrophe nucléaire à Tihange. Maintenant, le nombre de comprimé est monté à 21 millions. Les pilules sont stockées dans les pharmacies et les hôpitaux des grandes villes de la région comme Aix-la-Chapelle, Cologne et Düsseldorf. Au total, cela …

Continuer à lire »

Juin 09

CENTRALES NUCLÉAIRES : LA MOITIÉ DES RIVERAINS NE SONT PAS ENCORE ÉQUIPÉS EN IODE

Quatre mois après le début de la distribution préventive des comprimés d’iodes, un peu plus de 42 % des foyers français concernés – ceux qui habitent près d’une centrale nucléaire – sont allés retirer leurs boîtes en pharmacie. Dans le détail cette distribution d’iodure de potassium concerne 427.000 foyers mais aussi 70.000 établissements recevant du public …

Continuer à lire »