Tag: divise

LE NOUVEAU NUCLÉAIRE EN SUSPENSION

Le nucléaire divise toujours et encore, en France comme en Europe. Les responsables politiques font tout pour éviter de prendre position. Emmanuel Macron a bien demandé à EDF de lui fournir pour mi-2021 les éléments pour décider ou non de la construction d’un nouveau parc nucléaire d’au moins six réacteurs EPR optimisés, dits EPR 2. …

Lire la suite

LE NUCLÉAIRE DIVISE TOUJOURS LES PAYS DE L’UE

Les 28 de l’UE, divisés sur le nucléaire, ont échoué mercredi à s’entendre sur une définition des investissements verts en Europe, un mauvais signal le jour de la présentation par Bruxelles de son « Pacte vert« . « Il n’y a pas d’accord. Le travail va continuer. Une nouvelle réunion des 28 ambassadeurs est prévue lundi« , a indiqué …

Lire la suite

L’INCLUSION DU NUCLÉAIRE DANS LA FINANCE DURABLE DIVISE PARIS ET BERLIN

Alors que les pays européens tentent de fixer les règles de finance verte, la France et l’Allemagne s’écharpent sur la place du nucléaire. Défendue par la France, son inclusion est une ligne rouge pour Berlin. Nouvelle épreuve pour le couple franco-allemand, déjà fragilisé par les formules parfois radicales d’Emmanuel Macron, comme  celle sur l’OTAN qui …

Lire la suite

IRAN, CORÉE DU NORD: TRUMP À LA MANŒUVRE À L’ONU

Main de fer contre l’Iran, gant de velours pour la Corée du Nord: pour sa deuxième Assemblée générale de l’ONU, l’imprévisible président américain Donald Trump est attendu cette semaine à New York avec circonspection par ses adversaires comme ses alliés. Avec un Conseil de sécurité « plus divisé que jamais« , dirigé ce mois-ci, hasard du calendrier, …

Lire la suite

POURQUOI ARRÊTER DIX-SEPT RÉACTEURS NUCLÉAIRES ?

Point de vue. Par François Lempérière, président de l’association HydroCoop et président d’honneur du Comité Français des Grands barrages et réservoirs. L’arrêt de dix-sept réacteurs nucléaires correspond à la loi de 2015 sur la Transition Énergétique. Son objectif, repris par le programme électoral de Monsieur Macron, est de réduire la part du nucléaire, à 50 %. …

Lire la suite

LE NUCLÉAIRE DIVISE LES CANDIDATS

François Fillon expliquait dans son programme pour la primaire vouloir « consolider la filière nucléaire française qui représente 200.000 emplois directs ». Pour le candidat de la droite, il faut « prolonger l’exploitation des centrales de quarante à soixante ans sous réserve de l’accord explicite de l’Autorité de sûreté nucléaire ». Il entend ainsi stopper la fermeture de la centrale …

Lire la suite