Tag: TIAN

Mai 05

MOSCOU DIT ÊTRE CONTRE LE TRAITÉ SUR L’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES

La Russie s’oppose au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui ne «contribue pas au désarmement nucléaire» et «provoque l’accroissement des tensions» entre les signataires du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. Moscou a pris position contre le Traité sur l’interdiction …

Continuer à lire »

Fév 24

QUEL AVENIR POUR TRAITÉ D’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES APRÈS LA DISSOLUTION DU TNF ?

Conférence au Parlement européen, 19 février 2019 Quel avenir pour le Traité d’interdiction des armes nucléaires ? La réponse simple et souhaitée par ceux qui ont élaboré et voté ce traité est d’œuvrer à en faire la nouvelle norme internationale et donc impliquer une désescalade des arsenaux nucléaires pour conduire à une élimination générale de ces …

Continuer à lire »

Jan 10

VŒUX DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE : DEBOUT ET DÉTERMINÉ À POURSUIVRE FERMEMENT SA POLITIQUE

Mercredi 9 janvier 2019, déclaration du Mouvement de la Paix suite aux vœux du Président de la République. Le président de la République a présenté ses vœux à la Nation. Debout et déterminé à poursuivre fermement sa politique. Extraits : …Par ailleurs, 76 % des Français sont favorables à ce que la France s’engage dans le …

Continuer à lire »

Nov 16

« LES ARMES NUCLÉAIRES CONSTITUENT UN DANGER PERMANENT ET BIEN RÉEL POUR LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE »

Entretien avec Jean-Marie Collin, expert et porte-parole de ICAN FRANCE, organisation prix Nobel de la Paix 2017, co-auteur de « L’illusion nucléaire : La face cachée de la bombe atomique » avec P.Quilès et M. Drain (Éditions ELCM, 2018. Propos recueillis par Édouard Pflimlin, chercheur associé à l’IRIS Jean-Marie Collin est le porte-parole de ICAN France, relais …

Continuer à lire »

Avr 05

12 PROPOSITIONS POUR ÉVITER LA CATASTROPHE NUCLÉAIRE

Le risque d’une guerre nucléaire n’a jamais été aussi élevé depuis la Guerre froide. Ce n’est pas un pacifiste illuminé qui l’affirme, mais l’ancien Secrétaire à la Défense américain William Perry. Pendant des décennies, on nous a tenu un discours rassurant : la dissuasion nucléaire visait à empêcher la guerre grâce à la peur de représailles dévastatrices …

Continuer à lire »