Juin 18

IMPACT DE 250 MILLIONS D’EUROS EN 2018 DE RETARD DE RÉVISIONS NUCLÉAIRES BELGES

PARIS (Agefi-Dow Jones) Le fournisseur de gaz et d’électricité Engie a annoncé lundi un manque à gagner d’environ 250 millions d’euros au niveau de son Ebitda et de son résultat net récurrent part du groupe en 2018 en raison de retards dans l’agenda des révisions de trois unités nucléaires en Belgique.

« Electrabel, filiale d’ENGIE, a annoncé vendredi avoir décidé de revoir l’agenda des révisions programmées des unités nucléaires de Tihange 2 et Doel 4, et d’adapter la date de fin pour la révision en cours de Tihange 3« , a précisé le groupe dans un communiqué.

« Ces révisions représentent l’équivalent de plus de 7 mois cumulés de non fonctionnement supplémentaires pour une tranche de 2ème génération en 2018, sans impact sur 2019« , a ajouté le groupe.

Engie a déclaré avoir « immédiatement décidé de mettre en place un plan d’actions spécifique pour réduire les effets de ce nouvel agenda de révision sur la performance financière en 2018 » et s’est dit « confiant dans sa capacité à compenser significativement l’impact de ces indisponibilités nucléaires« .

Le groupe prévoit de pouvoir préciser et commenter plus en détails l’impact financier de l’ensemble de ces mesures « au plus tard » à l’occasion de la publication de ses résultats à fin juin prévue le 27 juillet.

En début de matinée, l’action Engie cède 2,3% à 13,6 euros.

Article d’Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ; ed : ECH

Agefi-Dow Jones The financial newswire, Dow Jones Newswires, le 18 Juin, 2018

https://investir.lesechos.fr/actions/actualites/engie-impact-de-250-mlns-d-euros-en-2018-de-retard-de-revisions-nucleaires-belges-1772826.php