Fév 28

« ON M’A DIT QUE CE N’ÉTAIT PAS L’IDÉAL » : POLÉMIQUE AUTOUR DE L’ANNULATION D’UN DÉBAT SUR LE NUCLÉAIRE À COSNE-SUR-LOIRE

L’annulation du débat qui devait suivre la projection du film « Fukushima, le couvercle du soleil« , le 6 mars à Cosne-sur-Loire, a révolté l’association Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisaye. 

Un débat sur le nucléaire était prévu à la suite de la projection du film Fukushima, le couvercle du soleil, le 6 mars, au cinéma l’Éden à Cosne-sur-Loire. Pour l’occasion, on devait compter sur la présence d’un producteur du film et d’un journaliste japonais. « On avait décidé de programmer notre assemblée générale ce jour-là et d’aller voir le film ensuite« , rapporte Françoise Pouzet, membre de l’association Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisaye (SDN BGP).

Tout était organisé. Sauf que quelques jours plus tard, le débat est annulé. « J’ai croisé le gérant qui était ennuyé car il devait aller à la mairie. Il a fini par annuler la séance pour suivre le souhait de la mairie« , affirme Françoise Pouzet.

Pour l’association, il n’y a qu’une explication : « Cosne-sur-Loire fait partie du plan particulier d’intervention (PPI) de la centrale [de Belleville-sur-Loire, dans le Cher]. EDF les sponsorise. Ils reçoivent des aides. EDF est partout, même pour le festival les Avant-Premières. On ne trouve pas que ce soit un endroit où EDF doit être présente. Je ne sais pas s’il y a eu une interdiction formelle, mais le gérant a cru bon d’annuler.« 

Je ne veux pas polémiquer. On m’a dit que ce n’était pas nécessaire qu’il y ait ce débat. J’ai entendu dire que ça allait être mal perçu.

Pourtant, du côté de la mairie de Cosne-sur-Loire, le ton est tout autre : « La tenue du film et du débat est purement de la responsabilité du gérant. » Une information confirmée par ce dernier, Jérôme Turboust. « Je ne veux pas polémiquer. On m’a dit que ce n’était pas nécessaire qu’il y ait ce débat. J’ai entendu dire que ça allait être mal perçu. On m’a dit que ce n’était pas l’idéal. Je n’ai pas reçu de pression, c’est moi qui ai pris la décision. » Le film sera tout de même diffusé à Cosne-sur-Loire, du 13 au 19 mars. 

Le débat déménage à La Charité

L’association SDN BGP a décidé de délocaliser son assemblée générale, qui se tiendra toujours le 6 mars, mais à La Charité-sur-Loire au bar le Tip’s, à partir de 14 h. Le film sera ensuite diffusé au cinéma Crystal Palace à 20 h, en présence des deux Japonais qui ont suivi de près l’accident de Fukushima et ses conséquences. Un débat suivra la projection du film. 

https://www.lejdc.fr/cosne-cours-sur-loire/environnement/2019/02/27/on-m-a-dit-que-ce-n-etait-pas-l-ideal-polemique-autour-de-l-annulation-d-un-debat-sur-le-nucleaire-a-cosne-sur-loire_13506029.html