VUES AÉRIENNES DE LA CENTRALE DE FUKUSHIMA DAÏ-ICHI EN MARS 2011

TEPCo vient de mettre en ligne sur son site internet des centaines de photos aériennes de la centrale accidentée de Fukushima daï-ichi prises en mars 2011. Le blog de Fukushima en a extrait une sélection sur son site et a effectué un montage vidéo des 714 photos.

Certaines photos sont partiellement floutées, comme s’il y avait du secret, alors que des vues aériennes non floutées ont été rendues publiques dès le début de la catastrophe nucléaire. Elles peuvent être consultées et téléchargées sur le site cryptome.org.

Ci-dessous, une première photo floutée tirée du site de TEPCo et une autre non floutée de cryptome. Cette dernière peut aussi être trouvée avec une meilleure résolution. À quoi joue la compagnie ?

 

Publié le 27/12/ 2020 sur le site: https://fukushima.eu.org/category/non-classe/

Sur le même sujet, un autre article:

Tepco vient de diffuser sur son site internet des centaines de photos aériennes qui ont été prises les 20 et 24 mars 2011, soit juste après le début de la catastrophe, environ une semaine après les dernières explosions. Il va falloir un peu de temps pour les analyser mais au premier abord, on a l’impression que Tepco commence à faire sa pub pour préparer les 10 ans en donnant l’illusion de la transparence. C’est en effet un faux espoir de croire que l’on va apprendre quelque chose de plus car les zones d’entrée des réacteurs et de la piscine commune sont pixélisées… Fidèle à sa tradition, Tepco vous dit tout mais vous ne saurez rien… Propriété industrielle oblige bien sûr mais 10 ans après la catastrophe, on se demande ce que Tepco veut encore cacher. J’ai l’air de me moquer comme ça, mais je fais bien la différence entre l’entreprise championne du monde du mensonge par omission et les ouvriers liquidateurs qui travaillent sur le site et font un boulot de dingue. Je me suis associé à la diffusion de ce message en 2013, l’ont-ils reçu ?

Comme c’est long de télécharger les photos dossier après dossier, j’ai choisi de publier toutes les photos dans trois diaporamas sur YouTube. Vous trouverez les liens tout en bas de la page.

Avant cela, je vous propose une sélection de captures d’écran, souvent des agrandissements montrant des détails du site qu’on n’avait jamais vraiment vus de près. Car, parmi ces 714 clichés pris par des drones, on a quand même pu trouver quelques vues inédites, qu’on aurait tant aimé avoir il y a 10 ans… Tepco perfusé nous gâte (nous gave ?) pour Noël, espérons qu’il continue avec un peu plus de données sur les explosions pour les Rois, un peu plus de données sur la pollution actuelle de la nappe phréatique pour Carnaval et un peu plus de vérité pour les dix tristes bougies.

Par Pierre Fetet, publié le 27 décembre sur le site: http://www.fukushima-blog.com/

NDLR: allez sur ce site pour voir les photos