Déc 17

LES COMPAGNIES JAPONAISES D’ÉLECTRICITÉ FACE AUX COÛTS CROISSANTS DU RECYCLAGE DU COMBUSTIBLE

Kyodo news a appris samedi que le coût du recyclage du combustible nucléaire usé a augmenté depuis que le Japon a commencé à utiliser ce combustible en 1999, ajoutant aux questions sur l’économie du retraitement du combustible nucléaire.

Le Japon est déjà aux prises avec la durabilité de la production d’énergie nucléaire en utilisant du combustible recyclé appelé Mixed Oxyde ou Mox, ce qui a permis de stocker près de 50 tonnes de plutonium pour seulement quelques réacteurs qui utilisent actuellement ce combustible.

Le combustible MOX est produit par retraitement du combustible nucléaire usé et réutilisation du plutonium et de l’uranium extrait. Les compagnies japonaises d’électricité envoient leur combustible usé à la France pour le retraitement.
D’après les données du ministère des finances et d’autres sources, le prix d’une unité combustible MOX importée en 1999 par l’entreprise prédécesseur de Tokyo Electric Power Company Holdings Inc. était de 230 millions de yens (2 millions de dollars).

Le prix du combustible recyclé que Kansai Electric Power Co. a acheté en septembre cette année a dépassé 1 milliard de yens. Si les compagnies d’électricité ne font pas état des prix du combustible MOX, les sources familières avec le recyclage du combustible nucléaire ont indiqué que le prix inclut le coût des transports, des services de sécurité privée et des assurances.

Avec de nombreuses centrales nucléaires fermées en raison de préoccupations de sécurité soulevées par la catastrophe nucléaire de Fukushima de 2011, seules trois centrales nucléaires — deux réacteurs électriques de Kansai et un réacteur de la compagnie électrique Shikoku Electric Power Co.— utilisent actuellement du combustible MOX dans ce qu’on appelle la génération de puissance « pluthermal ».

Le projet « pluthermal » est le seul moyen pour le Japon de consommer du plutonium produit dans le processus de recyclage du combustible, et le stock de plutonium du pays n’a diminué que légèrement après le redémarrage de ces trois réacteurs qui peuvent fonctionner avec le combustible MOX.

La détention de plutonium au Japon, qui peut être utilisée pour fabriquer des armes nucléaires, a suscité des préoccupations internationales. Le Japon est le seul état non doté d’armes nucléaires dans le monde qui s’est doté d’un programme commercial de retraitement du combustible usé.

Kyodo News 16 décembre 2017

https://english.kyodonews.net/news/2017/12/9f376d49e4cb-japan-power-companies-face-surging-nuclear-fuel-recycling-costs.html