Jan 29

RENCONTRE ALGÉRO-FRANÇAISE POUR INDEMNISER LES VICTIMES DES ESSAIS NUCLÉAIRES

Après le dossier du rapatriement des crânes des résistants algériens,  les autorités algériennes s’apprêtent à examiner les modalités d’indemnisation des victimes algériennes des essais nucléaires de Reggane. C’est du moins ce qu’a annoncé aujourd’hui le ministre des Moudjahiddine, Tayeb Zitouni, à Alger, en marge d’une conférence organisée par le Musée national du moudjahid à l’occasion de la commémoration du 61e anniversaire de la grève huit jours.

Le ministre des Moudjahiddine précise que de nouvelles propositions seront soumises par l’Algérie à la partie française, lors d’une réunion sur le dossier des indemnisations. La réunion de la commission mixte algéro-française chargée du dossier des essais nucléaires français en Algérie est en cours de préparation, assure Zitouni qui souligne que le travail concerne l’indemnisation de collectivités et de personnes victimes de ces essais ayant transmis des dossiers à la partie française. Cela en plus des indemnisations relatives à l’environnement.

Le ministre des Moudjahiddine évoque dans ce sillage la superficie de terres contaminées qui dépasse 100 km2. Zitouni affirme que l’Algérie attend des propositions de la partie française avant la réunion mixte sur ce dossier. Le ministre des Moudjahiddine ajoute que la partie française a déjà suggéré d’élargir l’application de la loi Morin sur l’indemnisation de victimes des essais nucléaires aux Algériens. Mais celle-ci n’a jamais profité aux victimes algériennes. L’indemnisation des victimes des essais nucléaires français dans le Sud algérien est une vieille revendication de plusieurs associations algériennes dont celle des victimes des essais de Reggane.

Sur un autre volet, le ministre des Moudjahiddine confirme le lancement du processus de restitution des crânes des résistants algériens qui se trouvent au Musée de l’Homme à Paris. Il assure ainsi que la commission interministérielle qui compte des représentants des ministères des Moudjahidine et des Affaires étrangères «examine ce dossier avec la partie française».

Le 5 janvier dernier, l’Algérie a demandé officiellement la restitution des crânes des résistants algériens, conservés depuis près de deux siècles au Musée de l’Homme de Paris et la récupération des archives de 1830 à 1962. L’ambassadeur d’Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, a été chargé par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, d’effectuer une démarche auprès des autorités françaises au sujet de ces deux dossiers liés à la question mémorielle.

Cette démarche fait suite à l’entretien à Alger, le 6 décembre dernier, du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avec son homologue français, Emmanuel Macron, qui effectuait une visite de travail et d’amitié en Algérie.

Hani. Abdi

https://www.algeriepatriotique.com/2018/01/28/essais-nucleaires-de-reggane-rencontre-algero-francaise-indemniser-victimes/