NOUVEL INCIDENT À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE TRICASTIN : UN INSTRUMENT DE MESURE EN PANNE AU SEIN D’UN RÉACTEUR

La direction de la centrale nucléaire de Tricastin a déclaré le 31 décembre un incident de niveau 1 sur une échelle qui en compte 7 à l’autorité de sûreté nucléaire (ASN). Depuis le 27 décembre, un instrument de mesure au sein du réacteur N°1 ne fonctionnait plus.

Le 31 décembre, la direction de la centrale nucléaire de Tricastin a déclaré à l’autorité de sûreté nucléaire un incident de niveau 1 sur l’échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES), échelle qui compte sept niveaux. 

Un instrument de mesure de la réaction nucléaire défectueux

Le 29 décembre, la salle de commande du réacteur N°1 s’aperçoit qu’une partie des chaînes de mesures du réacteur ne fonctionne plus. Il s’agit d’un instrument qui mesure l’homogénéité de la réaction nucléaire au sein du réacteur, plus précisément l’homogénéité du flux neutronique. Ce flux neutronique extrêmement puissant doit être bien réparti au sein de la cuve. Cet instrument a cessé de fonctionner pendant deux jours du 27 au 29 décembre. EDF a effectué la réparation de cette carte électronique au moment de la découverte de l’incident.

Le cahier des charges indique qu’EDF aurait dû en l’absence de cet instrument faire une mesure toutes les heures de la répartition de la réaction nucléaire. Cela n’a pas été fait puisque, pendant deux jours, EDF ignorait que cet instrument était défectueux.  

Un nouvel incident

Le 21 décembre dernier, une fuite de tritium dans l’eau souterraine de la nappe située sous la structure avait été détectée, la deuxième fuite de tritium déclarée en deux ans.

Par Pierre-Jean Pluvy, (France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu, France Bleu Vaucluse), publié le lundi 3 janvier 2022 à 18h20 Photo en titre : Centrale nucléaire dans la Drôme. © Radio France – Victor Vasseur

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/tricastin-un-instrument-de-mesure-en-panne-au-sein-d-un-recateur-1641226646