« L’ENTÊTEMENT DANS LE NUCLÉAIRE A TUÉ AREVA ET EST EN TRAIN DE FRAGILISER EDF », AFFIRME JULIEN BAYOU, SECRÉTAIRE NATIONAL EELV

Julien Bayou rappelle que la proposition de Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle, est de « nationaliser EDF pour pouvoir protéger les actifs, protéger aussi les salariés.« 

« L’entêtement dans le nucléaire a fragilisé, a tué Areva et est en train de fragiliser EDF », a affirmé vendredi 18 février sur franceinfo Julien Bayou, le secrétaire national EELV, alors que l’entreprise a annoncé un « plan d’actions« , avec un renflouement de l’État pour renforcer ses finances. EDF, détenu à près de 84% par l’État, a dévoilé un projet d’augmentation de capital d’environ 2,5 milliards d’euros. L’État participera à hauteur de 2,1 milliards, a annoncé le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

Julien Bayou rappelle que la proposition de Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle, est de « nationaliser EDF pour pouvoir protéger les actifs, protéger aussi les salariés« . Le secrétaire national EELV estime qu’il y a avait « un mythe sur le fait que le nucléaire nous protégerait de tout, que c’était l’indépendance énergétique, alors il n’y a pas de mines d’uranium en France, et que cela pouvait satisfaire nos besoins ». Selon lui, « avec les retards sur les EPR ou les risques de corrosion sur certaines centrales, le nucléaire est à bout de souffle« . Les nouveaux EPR annoncé par Emmanuel Macron, « ce serait pour des dizaines et des dizaines et des dizaines de milliards dans 15 ans. Ce n’est pas raisonnable. »

Développer les énergies renouvelables

Julien Bayou martèle qu’il y a « une urgence : c’est de développer les énergies renouvelables ». Elles créent « plus d’emplois que le nucléaire et qui permettent une énergie moins chère« . Il vante notamment « la façade maritime incroyable«  de la France, « la deuxième d’Europe », mais déplore qu’il n’y ait « qu’une seule éolienne offshore qui est rattachée au réseau. Tout ça n’est pas sérieux. »

« On a pris énormément de retard, parce que ce gouvernement comme les précédents choisissent de s’entêter dans le nucléaire. »

Le patron d’EELV pointe une « deuxième urgence » qui est la rénovation thermique. « Nous voulons rénover l’ensemble du parc de logements. C’est bon pour le porte-monnaie des habitants qui peuvent se chauffer correctement. C’est bon pour l’emploi et c’est bon pour le climat. » Il reconnaît qu’il est « compliqué d’engager les travaux » de rénovation énergétique. Cela peut rester assez cher en ‘reste à charge’ pour les ménages, « plusieurs milliers d’euros ». Les écologistes souhaitent que « pour les ménages les plus vulnérables, il faut que l’État avance et qu’il y ait zéro ‘reste à charge’« . Il assure qu’en faisant ce choix, il y a « une manne d’emplois absolument phénoménale, des emplois qui ont du sens, des emplois de qualité non-délocalisables. C’est ce qui « redonnera une indépendance énergétique » à la France.

Julien Bayou juge par ailleurs qu’il y a « un problème de hauteur de débat de la campagne présidentielle. « Dans cette campagne, c’est la métaphore du film Look Up, où il y a une météorite qui arrive et tout le monde se passionne pour tout autre chose. » Nous disons, nous les écologistes, « Écoutons la science, engageons les solutions pour le climat« , ajoute le patron d’EELV. « Ce sont celles qui créent de l’emploi et qui améliorent le pouvoir de vivre. »

Par Jean-François Achilli, (franceinfo), publié le 18 février 2022 à 20h34

Photo en titre : Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Écologie les Verts, était l’invité du 8h30 franceinfo, jeudi 3 février 2022. (FRANCEINFO)

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/19h20-politique/l-entetement-dans-le-nucleaire-a-tue-areva-et-est-en-train-de-fragiliser-edf-affirme-julien-bayou-secretaire-national-eelv_4941813.html