Nov 17

ÉTATS-UNIS: TRUMP PEUT-IL REVENIR SUR L’ACCORD NUCLÉAIRE AVEC L’IRAN?

iranLe candidat Donald Trump avait promis de «déchirer» l’accord sur le nucléaire iranien une fois à la Maison Blanche. Le président élu ne s’est pas encore prononcé sur ce dossier qui suscite de nombreuses interrogations.
«Le pire accord jamais négocié.» Il pourrait déclencher un «holocauste nucléaire». Ce sont les mots de Donald Trump lors de la campagne électorale.
Le candidat républicain avait affirmé devant le groupe de pression juif américain Aipac que sa «priorité numéro un» serait de démanteler l’accord avec l’Iran qui constitue selon lui une catastrophe pour Israël et la région.
Que dit l’Iran ?
Dès la victoire de Donald Trump, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé le président élu à «respecter les accords» internationaux. Le président iranien, Hassan Rohani, a affirmé de son côté que le futur président ne pouvait pas revenir sur un accord «entériné» par l’ONU. Le guide suprême iranien qui contrôle tous les grands dossiers du pays garde ses distances. Ali Khamenei dit ne pas avoir de «jugement» sur les élections américaines et reste prêt à «faire face à toute éventualité».
«Rien n’empêchera Trump de se retirer mais…»
Côté américain, le département sortant estime que l’accord de Vienne conclu en juillet 2015 n’était pas un traité international en bonne et due forme et ne contient pas d’obligations juridiques. «Rien n’empêchera Trump de se retirer mais dans ce cas, ce règlement international historique n’y survivra pas», selon un porte-parole de l’administration Obama. Le président sortant précise pour sa part que l’accord «fantastique» empêche l’Iran d’obtenir une arme nucléaire. 
4 ans de négociations et de tractations
L’accord sur le nucléaire signé avec l’Iran, appliqué depuis janvier 2016, ne concerne pas uniquement les États-Unis. Il a été signé aussi par cinq grandes puissances que sont la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne sous l’égide de l’Union européenne. Il aura fallu 18 mois de tractations secrètes puis deux années de négociations officielles avant de parvenir à un compromis.
Nucléaire pacifique et levée des sanctions
Si l’accord sur le nucléaire n’est pas parfait, il a le mérite d’exister. Il garantit d’une part la nature pacifique du programme nucléaire et permet en échange la levée progressive des sanctions économiques qui frappaient l’Iran depuis 10 ans.
Dans ce contexte, le président Trump va-t-il tenir ses promesses électorales et mettre fin à un «deal» qui marche? «Toute tentative de tuer l’accord ou de le renégocier isolerait les États-Unis et non l’Iran», affirme le chercheur et lobbyiste irano-américain Trita Parsi, cité par l’AFP.

http://geopolis.francetvinfo.fr/etats-unis-trump-peut-il-revenir-sur-l-accord-nucleaire-avec-l-iran-125931