Mai 02

LA CORÉE DU NORD ACCUSE LES ÉTATS-UNIS DE PRÉCIPITER LA PÉNINSULE CORÉENNE « AU BORD DE LA GUERRE NUCLÉAIRE »

CoréeTENSIONS – Les jours passent et les relations entre les deux Corées et les États-Unis se détériorent un peu plus. Alors que Donald Trump se disait quelques heures plus tôt prêt à rencontrer Kim Jong-Un si les conditions étaient réunies, le régime de Pyongyang a dénoncé mardi le déploiement de deux bombardiers américains dans la région.

Elle parle d’une « provocation irréfléchie« . La Corée du Nord a dénoncé, mardi, le vol de deux bombardiers américains B-1B dans la cadre d’un exercice commun avec l’armée sud-coréenne. Selon Pyongyang, les avions ont mené un exercice de « largage de bombe nucléaire contre des objets majeurs » de son territoire. Le régime de Kim Jong-un estime que Donald Trump « et d’autres bellicistes américains réclament une frappe nucléaire préventive » sur le Nord.  « La provocation militaire irresponsable pousse la situation dans la péninsule coréenne au bord de la guerre nucléaire« , a déclaré mardi l’agence officielle nord-coréenne, KCNA, citée par Reuters.

Des accusations évidemment contrebalancées par Séoul et Washington. L’armée américaine a, elle, expliqué que les deux avions, partis de l’île de Guam, avaient participé à des exercices avec les aviations sud-coréenne et japonaise. Le porte-parole de la défense sud-coréenne a indiqué que ces manœuvres conduites lundi visaient à prévenir les provocations du régime nord-coréen et à évaluer le niveau de préparation dans le cas d’un nouvel essai nucléaire mené par Pyongyang. 

THAAD, le bouclier antimissile américain près de Séoul, est opérationnel

Soumise à une vive tension depuis des semaines, la situation dans la région s’est détériorée en raison de la poursuite par Pyongyang de tests de missiles balistiques et de son programme nucléaire. Lundi, Donald Trump s’était cependant dit prêt à rencontrer Kim Jong-Un « si cela était pertinent » avant que la Maison-Blanche ne reconnaisse qu’une telle hypothèse était encore lointaine

Une nouvelle étape dans la crise en Corée du Nord qui intervient alors que le système antimissile américain THAAD installé en Corée du Sud est opérationnel. « Il a la capacité d’intercepter les missiles nord-coréens et de défendre la république de Corée« , a annoncé le porte-parole des forces américaines en Corée du Sud lundi. 

Le système THAAD tire des missiles conçus pour intercepter et détruire des  missiles balistiques, alors qu’ils sont encore juste à l’extérieur de l’atmosphère ou qu’ils viennent d’y entrer, durant leur dernière phase de vol. Son installation a été décidée en juillet par Washington et Séoul suite aux essais de missiles répétés de Pyongyang. Pékin en a demandé sa suspension immédiate mardi et s’est dit prêt à « prendre fermement les mesures nécessaires pour défendre (ses) intérêts« .

La rédaction de LCI

http://www.lci.fr/international/la-coree-du-nord-accuse-les-etats-unis-de-precipiter-la-peninsule-coreenne-au-bord-de-la-guerre-nucleaire-kim-jong-un-donald-trump-2050684.html