Août 01

VIDÉO (2mn16s) : QUAND AREVA PAIE 2 MILLIARDS DES MINES D’URANIUM QUI NE RAPPORTENT PAS UN GRAMME

VidéoFranckie Scheun est éleveur de moutons dans le Karoo, en Afrique du Sud. Il y a une dizaine d’années, il a vu arriver des prospecteurs à la recherche d’uranium, qui lui ont acheté un lopin de terre. Mais ils se sont vite évaporés − non sans avoir revendu le terrain à un grand groupe français.

Ce grand groupe, c’est Areva, et l’histoire à peine croyable qui va suivre, c’est celle du scandale UraMin. Extrait d’un portrait d’Anne Lauvergeon réalisé par « Complément d’enquête« .

« C’est vraiment choquant »

Franckie ne reconnaît pas l’ex-patronne d’Areva sur la photo que lui montre Laure Pollez, mais il a une idée de ce que valent ces mines improductives : 10 ou 20 millions… de rands sud-africains, soit 1,3 million d’euros. Sauf que, en 2007, Areva a déboursé pour ce site et deux autres (soit les trois mines d’UraMin)… 1,8 milliard d’euros, révèle la journaliste à l’éleveur. Celui-ci est sous le choc.

L’entreprise a complètement déserté le site, qui devait lui rapporter 8 000 tonnes d’uranium par an. À ce jour, pas un gramme n’est sorti de terre… 

Extrait de « Anne Lauvergeon, l’enfant gâtée de la République », un hors-série de « Complément d’enquête ».

http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique-du-sud/video-quand-areva-paie-2-milliards-des-mines-d-uranium-qui-ne-rapportent-pas-un-gramme_2237769.html