«

»

Août 03

PARASURTENSEURS RADIOACTIFS / DES SALARIÉS ET SOUS-TRAITANTS D’ORANGE EXPOSÉS À DES RISQUES SIGNIFICATIFS

CriiradPendant des décennies, des parasurtenseurs (ou parafoudres) contenant des sources radioactives ont été installés sur les lignes téléphoniques (chez l’abonné, à la jonction entre le réseau aérien et souterrain, au départ de la ligne au central téléphonique). L’entreprise Orange (ex France Telecom) a lancé depuis plusieurs années un vaste plan de récupération de ces matériels radioactifs qui sont entreposés progressivement sur 34 sites dans 27 départements, en attendant leur évacuation vers une filière agréée.
La CRIIRAD a démontré en 2010 que les risques d’exposition aux radiations des salariés étaient grossièrement sous-estimés. En début d’année 2017, à la demande du syndicat CGT FAPT 15, elle a effectué des contrôles préliminaires sur le site d’Issoire (Puy-de-Dôme) qui ont confirmé que les agents affectés à la dépose des parasurtenseurs radioactifs étaient exposés à un gaz radioactif, le radon, en particulier lors de l’ouverture des fûts et que cette exposition était significative, non prise en compte dans le cadre des contrôles de radioprotection conduits par l’entreprise et qu’elle pouvait entrainer un dépassement des limites sanitaires. Des expertises plus approfondies étaient nécessaires.
Suite à cette étude et du fait de la vigilance des syndicalistes, Orange a confié à l’IRSN une expertise sur le site d’entreposage de Portes-les-Valence (Drôme). La CRIIRAD vient de procéder à l’examen de ce rapport et dénonce un rapport incomplet qui sous-estime les risques et omet un principe fondamental de radioprotection. Du fait des carences des organismes de référence (ASN, IRSN) et du bureau d’étude pourtant agréé (CERAP) chargé de contrôler les conditions d’entreposage des parasurtenseurs radioactifs, les salariés et sous-traitants d’Orange ne benéficient toujours pas du niveau de protection radiologique auquel ils ont droit. Sept années ont été perdues depuis que la CRIIRAD a soulevé ce problème. Il est temps que les choses changent.
Lire la note d’information de la CRIIRAD

http://www.criirad.org/Radioactivit%C3%A9%20en%20entreprise%20(hors%20nucl%C3%A9aire)/Les%20parasurtenseurs/CP_CRIIRAD_170803_Radioactivite_parasurtenseurs.pdf?utm_source=sendinblue&utm_campaign=communiqu_de_presse&utm_medium=email