«

»

Sep 16

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUN DU RÉSEAU “SORTIR DU NUCLÉAIRE » ET DE L’ASSOCIATION SORTIR DU NUCLÉAIRE BERRY-GIENNOIS-PUISAYE

CommuniquéGestion calamiteuse à la centrale nucléaire de Belleville : EDF devra rendre des comptes à l’ASN… et à la justice !

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a décidé de placer sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, dans le Cher. Une annonce des plus inquiétantes dans un contexte où les installations nucléaires vieillissent et où les scandales s’accumulent. Les associations Réseau “Sortir du nucléaire“ et SDN Berry-Giennois-Puisaye, qui avaient déjà porté plainte en 2015, envisagent d’agir en justice une nouvelle fois.

Centrale nucléaire de Belleville : l’ASN tire la sonnette d’alarme

L’ASN a décidé de placer sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, en raison de la dégradation du niveau de sûreté qu’elle constate depuis quelque temps sur ce site. En effet, en 2016, celle-ci a constaté une hausse importante du nombre d’incidents <http://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-des-accidents-partout?recherche=Belleville%20-%20pagination_autres_articles> , en particulier ceux ayant pour origine un défaut de surveillance dans la conduite des réacteurs et a relevé plusieurs défaillances dans l’identification et l’analyse des conséquences des anomalies affectant certains équipements importants pour la sûreté. Elle fait également état d’une dégradation dans la qualité des réponses qui lui sont fournies, ainsi que d’une réactivité insuffisante de l’exploitant. En outre, en avril 2017, l’ASN a conduit une inspection renforcée  <https://www.asn.fr/content/download/110317/874661/version/1/file/INSSN-OLS-2017-0002.pdf> pendant deux jours afin d’évaluer l’organisation d’EDF pour la détection et le traitement des anomalies pouvant affecter les matériels importants pour la sûreté. Travaux expressément demandés et non réalisés, état déplorable de plusieurs systèmes d’alimentation électrique de secours, nombreuses fuites sur des vannes et équipements cruciaux, anomalies récurrentes ne donnant pas lieu à des réparations… les manquements à la surveillance et à l’entretien des installations relevés sont extrêmement inquiétants. Le 7 septembre 2017, le directeur de la centrale de Belleville a été convoqué par le directeur général de l’ASN et sommé de lui présenter son plan d’action en réponse à cette situation.

Depuis plusieurs années, des dysfonctionnements en cascade

Déjà, en 2013, l’ASN estimait que les performances de la centrale étaient « en retrait » et que « la prise en compte des enjeux environnementaux lors de la réalisation des activités d’exploitation ou de maintenance [n’était] pas encore satisfaisante ». Ces euphémismes en disaient long sur la gravité de la situation ! Suite à la publication du rapport d’une inspection renforcée de l’ASN en avril 2014 portant sur les enjeux environnementaux, le Réseau “Sortir du nucléaire“ avait porté plainte en 2015 contre EDF pour pas moins de 34 infractions à la réglementation nucléaire et environnementale à Belleville <http://www.sortirdunucleaire.org/Belleville-sur-Loire-Une-inspection-environnement> . Du jamais vu jusque-là ! Cette plainte a été classée par le Parquet, à la suite d’un simple « rappel à la loi » de l’exploitant… avec les résultats que l’on voit aujourd’hui ! Au vu des problèmes dont il est de nouveau fait état par l’ASN, les associations Réseau “Sortir du nucléaire“ et SDN Berry-Giennois-Puisaye envisagent de saisir une seconde fois la justice concernant cette centrale. Avant que ne survienne un accident ou une pollution nucléaire grave, scénario malheureusement réaliste au regard des dysfonctionnements constatés, il est urgent de mettre fin à cette situation. La centrale nucléaire de Belleville doit être mise à la retraite !

Contacts presse :

Pour le Réseau « Sortir du nucléaire » :
           Catherine Fumé – 06 62 84 13 88
           Marie Frachisse (juriste) – 07 62 58 01 23
Pour Sortir du nucléaire Berry-Puisaye
<sdn-berry-puisaye.webnode.fr>  :

           Françoise Pouzet – 06 64 33 91 29
Chargée de communication : Charlotte Mijeon – 06 64 66 01 23

Retrouvez ce communiqué sur le site : http://www.sortirdunucleaire.org/Gestion-calamiteuse-a-la-centrale-nucleaire-de