Avr 15

MOSCOU: LE SORT DU TRAITÉ SUR LES ARMES NUCLÉAIRES DÉPEND DES USA

La prolongation du traité sur la réduction des armes stratégiques entre la Russie et les États-Unis ne peut pas être discutée avant qu’il ne soit entièrement respecté par les Américains. Tel est l’avis du directeur du département de non-prolifération et de contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères.

Il ne sera pas possible de discuter de la prolongation de l’accord russo-américain sur la réduction des armes stratégiques (New START) avant que les États-Unis ne commencent à le respecter, a déclaré le directeur du département de non-prolifération et de contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères, Vladimir Ermakov.

«En ce qui concerne les marges de négociations et le Traité START, nous ne considérons pas une telle possibilité [de le prolonger] en ce moment puisque les Américains se comportent de manière louche dans le cadre du traité actuel. C’est la raison pour laquelle il ne sera possible de dire s’ils seront capables de le prolonger que lorsqu’ils commenceront à respecter la lettre et l’esprit de cet accord», a-t-il dit lors de l’Assemblée du Conseil de la politique extérieure et de la défense.

Le Traité New START, signé par Moscou et Washington en 2010, est entré en vigueur le 5 février 2011. Conformément à ce document, les deux parties doivent réduire le nombre de leurs lanceurs de missiles jusqu’à 700 et celui des têtes nucléaires jusqu’à 1.550. Le traité oblige les États-Unis et la Russie à échanger des données concernant leurs arsenaux nucléaires une fois tous les deux ans. Le 5 février, Moscou et Washington ont annoncé avoir accompli les conditions du New START, qui expirera en 2021.

https://fr.sputniknews.com/defense/201804151035957982-russie-usa-new-start/

Pour mémoire : Sputnik est un média russe.