Août 15

NUCLÉAIRE IRANIEN : LE MÉCANISME DE COMPENSATION INSTEX EST OPÉRATIONNEL (QUAI D’ORSAY)

PARIS, 15 août (Xinhua) — La France et ses partenaires du groupe E3 (Allemagne et Royaume-Uni) continuent à travailler activement en faveur de la préservation de bénéfices économiques pour l’Iran dans le cadre de l’accord de Vienne (PAGC) sur le programme nucléaire de la République islamique, a annoncé mercredi le ministère français des Affaires étrangères, ajoutant que « le mécanisme de compensation INSTEX est opérationnel ».

Un fonds de rachat de créances a été créé pour permettre de premières transactions dans les secteurs les plus urgents pour la population iranienne. Ces transactions sont en cours de traitement, y compris avec les nécessaires contrôles de conformité aux normes financières internationales, a révélé le Quai d’Orsay dans un communiqué de presse.

Le mécanisme de compensation INSTEX a été créé pour faciliter les transactions financières des opérations commerciales légitimes entre l’Europe et l’Iran, a réaffirmé le Quai d’Orsay, soulignant que « la contribution à la préservation des bénéfices économiques de l’accord n’est pas du seul ressort des Européens, il en va également de la responsabilité des autres signataires de l’accord et de la communauté internationale toute entière au titre de la mise en œuvre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité« .

Dans l’optique de maintenir les échanges commerciaux avec l’Iran en contournant les sanctions américaines, lesquelles interdisent notamment l’usage du dollar, l’Union européenne a annoncé en janvier dernier la création d’un mécanisme de troc baptisé INSTEX.

Par French.xinhuanet.com, publié le 15 août 2019 à 18h31

http://french.xinhuanet.com/europe/2019-08/15/c_138311658.htm