CADARACHE : UN ÉVÈNEMENT NUCLÉAIRE SANS GRAVITÉ

Le non-respect d’une règle d’exploitation lors de la prise en charge d’un échantillon de combustible nucléaire a été constaté dans une installation du CEA Cadarache.

Le 11 décembre, deux échantillons de combustibles nucléaires ont en effet été introduits dans l’une des cellules blindées du Leca afin d’y être étudiés. Le lendemain, les opérateurs ont constaté que la procédure appliquée lors de la prise en charge de ces échantillons en cellule blindée n’était pas adaptée à la composition du combustible, conduisant ainsi à un non-respect des règles d’exploitation de l’installation.

Étant donné les masses de matières fissiles en jeu, cet événement n’a présenté à aucun moment un risque de criticité (risque d’augmentation accidentelle du flux neutronique en fonction de la masse de matière fissile présente, de sa forme géométrique et du milieu dans lequel elle se trouve, NDLR). « Il n’a pas eu de conséquence sur le personnel, le public ou l’environnement », annonce le CEA. Cet écart avec les règles d’exploitation en vigueur fera l’objet d’un retour d’expérience afin de mettre en place les actions correctives nécessaires.

Le 17 décembre 2019, le CEA a proposé à l’ASN de classer au niveau 1 de l’échelle Ines – qui va jusqu’à 7 – un événement significatif survenu au Laboratoire d’examen des combustibles actifs (Leca).

Par Emmanuelle Fabre, publié le vendredi 20/12/2019 à 12h22

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5814727/cadarache-un-evenement-nucleaire-sans-gravite.html