LA CORÉE DU NORD TIRE UN NOUVEAU PROJECTILE EN PLEINE ÉPIDÉMIE MONDIALE

Il s’agit de la quatrième série de tirs pour le seul mois de mars organisée par Pyongyang, tandis que les discussions sur le désarmement sont au point mort.

Alors que le monde est plongé dans une crise sanitaire avec la pandémie de nouveau coronavirus, la Corée du Nord continue ses séries de tirs. Dimanche 29 mars, Pyongyang a tiré au moins un « projectile non identifié », au large de sa côte orientale, vers la mer du Japon, a indiqué l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant l’état-major interarmées sud-coréen.

Lire aussi : Coronavirus : pourquoi il n’y a aucun cas officiel en Corée du Nord

Les tirs de dimanche ont été réalisés dans le secteur de la ville portuaire de Wonsan, sur la côte est, et en direction de la mer du Japon, ou mer de l’Est selon l’appellation coréenne. « Une telle action militaire de la Corée du Nord est extrêmement inappropriée au moment où le monde entier a des difficultés en raison de la pandémie du Covid-19 », a observé l’état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué, en précisant que les projectiles semblaient être des missiles balistiques. Le ministère japonais de la Défense a aussi dit qu’ils ressemblaient à « des missiles balistiques » et précisé qu’ils n’étaient pas tombés dans les eaux japonaises ni dans la zone économique maritime exclusive du Japon. La Corée du Nord, pays doté de la bombe atomique, n’a fait aucun commentaire sur ces lancements.

Lire aussi : Livres – À bout de souffle en Corée du Nord

Un système de santé défaillant

Il s’agit de la quatrième série de tirs en date pour le seul mois de mars organisée par Pyongyang. Elle survient en pleine pandémie, et alors que les discussions sur le désarmement avec les États-Unis sont au point mort. Le 21 mars, la Corée du Nord avait ainsi tiré deux missiles balistiques de courte portée. La Corée du Nord multiplie depuis novembre les essais d’armement en l’absence de progrès dans les négociations par lesquelles les États-Unis espèrent lui faire abandonner son programme nucléaire. Selon les analystes, Pyongyang affine peu à peu ses capacités, malgré les sanctions et les condamnations.

Lire aussi : L’élite nord-coréenne bientôt privée de Nutella ?

La Corée du Nord, qui a fermé ses frontières et pris des mesures de confinement très strictes contre la pandémie, clame régulièrement sa détermination dans la lutte contre un virus né en Chine et qui a déjà tué plus de 30 000 personnes dans le monde, pour la plupart en Europe. Visé par des sanctions internationales en raison de ses programmes nucléaire et balistique interdits, ce pays a un système de santé notoirement défaillant et la prévention semble pour Pyongyang le seul moyen d’éviter une hécatombe.

Par Le Point.fr (Source AFP), publié le 28/03/2020 à 23h41, modifié le 29/03/2020 à 10h06 |

https://www.lepoint.fr/monde/la-coree-du-nord-tire-un-nouveau-projectile-en-pleine-epidemie-mondiale-28-03-2020-2369178_24.php