LA VISITE DÉCENNALE DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE BELLEVILLE-SUR-LOIRE DÉCALÉE AU 6 JUIN

Prévu initialement le 2 mai, le début de la visite décennale du réacteur n°1 de la centrale nucléaire EDF de Belleville-sur-Loire a été déplacé de cinq semaines.

« On va décaler le début de notre visite décennale de la tranche 1 au 6 juin 2020. » Jean-Marie Boursier, directeur du centre nucléaire de production d’électricité de Belleville-sur-Loire ne fait pas de mystère : « On décale de cinq semaines pour s’adapter au contexte sanitaire et adapter les moyens de production disponible dans le pays. »

Un plan de continuité de l’activité mis en place

Cette décision a, bien entendu, été prise en lien avec l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et la direction d’EDF. Elle a pour but de permettre à la centrale du Cher de réaliser cette visite dans les meilleures conditions possibles. Et ainsi prolonger la durée de vie du réacteur n°1. « Il y a des sites qui ont des arrêts pour maintenance actuellement. Mais c’est plus compliqué à réaliser », complète le directeur.

Notamment à la suite des mesures sanitaires prises par le site bellevillois : « On a mis en place un plan de continuité de l’activité tout en limitant le nombre de salariés sur le site. Il a été divisé entre 2,5 et 3 », chiffre Jean-Marie Boursier. Avant le début de la pandémie, 1.300 personnes travaillaient à Belleville. Aujourd’hui, « nous sommes plutôt autour de 500 », reprend-il.

À lire aussi : Un feu d’hydrogène s’est déclaré à la centrale de Belleville-sur-Loire

Pour cela, deux équipes ont été constituées au sein des services. « Quand une équipe A est sur le site, une équipe B est à domicile. Il y a 400 à 500 personnes qui travaillent à domicile. Et puis, nous avons sanctuarisé certaines zones où on limite grandement les gens et où on impose le port du masque », ajoute le directeur. Une visite décennale dans ces conditions aurait donc été plus compliquée, même si le directeur salue le travail de ses salariés. « Ils sont extrêmement engagés pour fournir le pays en électricité. Ce n’est pas facile pour eux, comme tout le monde. Ils ont des inquiétudes. Je tiens aussi à souligner l’importance de notre service médical qui accompagne nos actions au quotidien. C’est une certaine fierté de voir tous ces gens aussi engagés. »

Caler le planning avec les autres centrales nucléaires de France

Désormais, se dessine un gros travail de reprogrammation des activités pour les salariés et les entreprises partenaires. « Ce sera la même visite décennale que celle de l’an dernier. Par contre, il faut recaler la réservation des personnes et les activités programmées cinq semaines plus tard. »

Un planning qu’il faudra également définir avec les autres centrales nucléaires de France. « Chaque site va proposer son nouveau planning et EDF essaiera d’harmoniser avec les entreprises prestataires. »

En conséquence, la fin de la visite décennale, prévue au départ pour le mois d’octobre, sera également reportée à la fin novembre ou au début du mois de décembre.

Par Jean-Baptiste Botella, publié le 20/04/2020 à 11h00

https://www.leberry.fr/belleville-sur-loire-18240/actualites/la-visite-decennale-de-la-centrale-nucleaire-de-belleville-sur-loire-decalee-au-6-juin_13780305/