USINE MELOX À MARCOULE : CONTAMINATION INTERNE D’UN TRAVAILLEUR DANS UN ATELIER DE FABRICATION DE PASTILLES COMBUSTIBLES

Le 24 juin 2020, Orano Cycle a déclaré à l’ASN un événement significatif de radioprotection, survenu le 11 février 2020 dans l’installation nucléaire de base (INB) 151, dénommée Melox, située à Marcoule (Gard).

L’événement est survenu dans l’atelier de pastillage, destiné au compactage de mélanges de poudres d’oxydes de plutonium et d’uranium en pastilles cylindriques. Ces opérations sont réalisées dans des « boîtes à gants » [1], qui assurent une protection contre le risque de dissémination des matières radioactives. Lors du nettoyage d’une « boîte à gants » contenant une presse de compactage, le percement d’un gant a provoqué une contamination atmosphérique du local de travail. Cette contamination a été détectée par les balises de surveillance de la salle et  le local a été évacué, dans le respect des procédures en vigueur.

Parmi les trois personnes présentes dans ce local, une personne a été contaminée. Elle a été prise en charge par le service médical du CEA Marcoule.

Orano Cycle a informé l’ASN de cet événement le 12 février dernier, en indiquant que des analyses radiotoxicologiques avaient été lancées pour estimer la dose engagée pour cette personne, c’est-à-dire la dose que pourrait recevoir cette personne sur une durée maximale de 50 ans en fonction du niveau de la contamination initiale et de son élimination.

Ces analyses, qui ont duré plusieurs mois, montrent que la dose engagée pourrait dépasser la limite de dose annuelle, fixée à 20 mSv. En conséquence, le 24 juin 2020, Orano Cycle a déclaré cet événement comme un « événement significatif », conformément aux exigences de l’ASN. Le service médical du CEA Marcoule et Orano Cycle poursuivent les investigations visant à préciser la valeur de la dose engagée. En effet, l’estimation de la dose engagée pour ce sujet est nettement supérieure à ce qui était attendu au regard du niveau de contamination atmosphérique mesuré par les balises au niveau du poste de travail lors de cet événement.

S’agissant d’un événement susceptible d’avoir occasionné l’exposition, en une fois, d’un travailleur à une dose supérieure à la limite réglementaire annuelle, l’ASN le classe provisoirement au niveau 2 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations et l’environnement. Orano Cycle a procédé au nettoyage du local et à l’expertise des équipements utilisés. L’ASN sera particulièrement attentive aux enseignements tirés de cet événement, notamment aux travaux, déjà largement engagés par l’exploitant, pour améliorer la résistance mécanique des gants et à la configuration des postes de travail. L’ASN examinera également les résultats des investigations concernant la relation entre le niveau de contamination mesuré au niveau des balises et l’estimation de la dose engagée.

Publié le 3 juillet 2020

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Usine-Melox-contamination-interne-d-un-travailleur