TOURS : LES ANTI-NUCLÉAIRES COMMÉMORENT HIROSHIMA

  Durant quatre jours, les militants du réseau Sortir du nucléaire commémorent sur la place de la gare à Tours les victimes des deux premières bombes atomiques larguées au Japon en 1945.

C’était il y a tout juste 75 ans : le 6 août 1945, les Américains lâchaient au-dessus de la ville d’Hiroshima au Japon la première bombe atomique qui allait faire près de 140.000 victimes parmi la population. Ce jeudi, une poignée de militants locaux du réseau Sortir du nucléaire est réunie sur la place de la gare à Tours pour commémorer ce dramatique épisode et demander plus largement l’abolition de toutes les armes nucléaires dans le monde.

« Le danger est toujours là« 

« 75 ans plus tard, le danger est toujours là, toujours plus grand. Les missiles sont moins nombreux mais ils sont toujours plus puissants« , souligne Marie-Claude Thibaud, représentante de la Maison de la Vigilance créée en 1984 à proximité du PC militaire de Taverny.  » Les centrales nucléaires sont aussi des bombes potentielles près de chez nous. N’oublions pas Tchernobyl et Fukushima« , ajoute Françoise Blondin. 

Ce jeudi matin, les militants anti-nucléaires se sont rassemblés autour d’un drapeau arc-en-ciel (symbole de la paix) pour rappeler l’horreur d’Hiroshima à travers des lectures de textes et de témoignages…dans l’indifférence quasi-générale. Qu’importe : ils ont prévu de revenir sur place tous les jours jusqu’à dimanche où ils commémoreront cette fois les victimes de la seconde bombe américaine larguée le 9 août 1945 sur Nagasaki.

Publié le 06/08/2020 à 12h06, mis à jour le 06/08/2020 à 14h58

Photo en titre : Les militants anti-nucléaires sont présents durant quatre jours place de la gare à Tours. © (Photo NR)

https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/tours-les-anti-nucleaires-commemorent-hiroshima

NDLR : comme indiqué dans l’article, le problème, c’est l’indifférence générale !!! Nous sommes tous responsables de ce que nous n’avons pas essayé d’arrêter !